Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’autogreffe limbo-conjonctivale dans la prise en charge chirurgicale des ptérygions - 12/02/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2009.12.001 
G. Mery , T. Maalouf, J.-L. George, K. Angioi
Service d’Ophtalmologie, CHU Nancy-Brabois, Vandœuvre-les-Nancy, France 

Auteur correspondant. Service d’Ophtalmologie, CHU Nancy-Brabois, Rue du Morvan, 54500 Vandoeuvre-les-Nancy, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité de l’autogreffe limbo-conjonctivale dans le traitement des ptérygions.

Matériel et méthode

Nous avons mené une étude rétrospective incluant 16 yeux de 15 patients atteints de ptérygions opérés par autogreffe limbo-conjonctivale. L’examen a comporté la recherche de facteurs prédisposants, une mesure de l’acuité visuelle, de l’astigmatisme cornéen et des dimensions du ptérygion. Le suivi a comporté un examen à 8 jours, 1 mois et 3 mois et a analysé l’intégration du greffon à la surface oculaire, l’aspect esthétique et la recherche d’une récidive. Nous avons analysé les caractéristiques des patients et l’évolution de l’acuité visuelle et de l’astigmatisme avant et après chirurgie.

Résultats

L’âge moyen des patients était de 56 ans (31 à 81 ans). Nous avons retrouvé en préopératoire des signes irritatifs et un astigmatisme évolutif chez 37 % des patients et une baisse d’acuité visuelle chez 81 % des patients. La durée moyenne du suivi après chirurgie était de 19 mois. L’acuité visuelle et l’astigmatisme se sont améliorés dans 56 % des cas. L’aspect du greffon et du site de prélèvement était satisfaisant dans 100 % des cas. Un patient a présenté un envahissement cornéen par un tissu fibrovasculaire à 7 mois post-opératoire, non évolutif après 29 mois.

Discussion/Conclusion

Dans cette étude, l’autogreffe limbo-conjonctivale apparaît comme une technique chirurgicale sûre et efficace avec un taux de récidive très faible à long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The aim of this study was to estimate the efficacy of limbal-conjunctival autograft in the treatment of pterygium.

Material and methods

We conducted a retrospective study including 15 patients (16 eyes) operated on for pterygium by limbal-conjunctival autograft. The examination included the search for risk factors and visual acuity, as well as corneal astigmatism and pterygium measurement. The follow-up included an examination at day 8, 1 month, and 3 months and assessed the integration of the transplant on the eye’s surface, the aesthetic aspect, and recurrence. We describe the patients’ characteristics, visual acuity, and astigmatism before and after surgery.

Results

The mean age of the patients was 56 years (range, 31–81 years). Before surgery, irritative signs and astigmatism, were found in 37% and impaired visual acuity in 81%. The mean duration of the follow-up after surgery was 19 months. Visual acuity and astigmatism improved in 56% of our patients. All transplants and harvest sites had a satisfactory macroscopic aspect. However, one patient suffered from a corneal invasion by fibrovascular tissue, 7 months postoperatively, which remained stable at the end of follow-up.

Discussion/Conclusion

In our study, the limbal-conjunctival autograft was a safe and effective surgical treatment with a very low recurrence rate at long-term follow-up.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ptérygion, Autogreffe limbo-conjonctivale, Greffon

Keywords : Pterygium, Limbal-conjunctival autograft, Transplant


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 2

P. 92-98 - février 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement des hématomes maculaires compliquant la DMLA par vitrectomie, injection sous-rétinienne de rt-PA et tamponnement intraoculaire par gaz
  • S. Auriol, L. Mahieu, L. Lequeux, J.C. Quintyn, V. Pagot-Mathis
| Article suivant Article suivant
  • Vitrectomie transconjonctivale 23-gauge : étude rétrospective de 164 cas consécutifs
  • N. de Preobrajensky, S. Mrejen, R. Adam, S. Ayello-Scheer, G. Gendron, T. Rodallec, J.-A. Sahel, P.-O. Barale

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.