Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de l’efficacité d’un collyre azithromycine 1,5 % versus tobramycine 0,3 % sur les signes cliniques de la conjonctivite bactérienne purulente - 14/04/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.01.005 
P.-Y. Robert , T. Bourcier, A. Meddeb-Ouertani, M. Khairallah, K. Zaghloul, A. Amraoui, Y. Bhagat, M. Pop, I. Cochereau
Service d’Ophtalmologie, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin Luther King, 87042 Limoges Cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les conjonctivites bactériennes sont caractérisées par une hyperhémie et une sécrétion purulente d’un ou deux yeux. Ces signes cliniques apparaissent rapidement et sont contagieux. Cette étude vise à comparer, à la tobramycine, l’efficacité clinique (signes et symptômes) et la tolérance du collyre azithromycine.

Patients et méthodes

Une étude multicentrique a été menée chez 1043 patients atteints de conjonctivite bactérienne purulente. Les patients ont été traités soit par azithromycine1,5% deux fois par jour pendant 3 jours, soit par tobramycine 3 %, 1 goutte toutes les 2 heures pendant 2 jours puis 4 fois par jour pendant 5 jours. Le critère principal était, pour l’œil le plus atteint, la guérison clinique 9 jours après le début du traitement (J9), définie par l’association des scores d’hyperhémie et de sécrétion égale à 0. Les principaux signes cliniques ont été évalués à J0, J3 et J9.

Résultats

Quatre-vingt-sept virgule huit pour cent des patients sous azithromycine et 89,4 % sous tobramycine étaient guéris à J9. La guérison clinique sous azithromycine a été non-inférieure celle de la tobramycine à J9: les sécrétions purulentes ont disparu chez 96,3 % des patients sous azithromycine et 95,1% des patients sous tobramycine. L’azithromycine a été bien tolérée.

Conclusion

Le collyre azithromycine 1,5% administré pendant 3 jours (soit 6 gouttes) montre une efficacité comparable à la tobramycine pendant 7 jours (soit 36 gouttes). Un nombre important de patients sous azithromycine présente une guérison précoce à J3 avec amélioration visible des signes évocateurs de la conjonctivite bactérienne purulente. Azyter® avec uniquement deux instillations pendant 3 jours facilite le traitement de la conjonctivite bactérienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Bacterial conjunctivitis is characterized by hyperemia and discharge of one or both eyes. These clinical signs appear quickly and are contagious. This study compares the clinical efficacy (signs and symptoms) and safety of azithromycin 1.5% eye drops with tobramycin 0.3%.

Patients and methods

This was a multicenter, randomized, investigator-masked study including 1,043 patients with purulent bacterial conjunctivitis. Patients received either azithromycin twice daily for 3 days or tobramycin, 1 drop every 2 hours for 2 days, then four times daily for 5 days. The primary variable was clinical cure at the test-of-cure (TOC) visit (D9) on the worst eye. The cure was defined as bulbar conjunctival injection and discharge scores of 0. Clinical signs were evaluated at D0, D3, and D9.

Results

In the azithromycin group 87.8% of patients and in the tobramycin group 89.4% were clinically cured at D9. Clinical cure with azithromycin was not inferior to tobramycin at D9: discharge was absent in 96.3% of patients treated with azithromycin and 95.1% with tobramycin. Azithromycin was well tolerated.

Conclusions

Azithromycin 1.5% for 3 days (six drops) was as effective as tobramycin for 7 days (36 drops). Furthermore, patients on azithromycin presented earlier clinical cure on Day 3 than patients on tobramycin. Azyter®, with its convenient dosing (bid for 3 days), is a step forward in the management of purulent bacterial conjunctivitis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Purulent bacterial conjunctivitis, Azithromycin 1.5%, Clinical signs, Symptoms

Mots clés : Conjonctivite bactérienne purulente, Azithromycine 1,5%, Signes cliniques, Symptômes


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 4

P. 241-248 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact des habitudes nutritionnelles sur la pathologie maculaire évalué par mesure de la densité optique du pigment maculaire
  • S.Y. Cohen, M. Mauget-Faysse, H. Oubraham, M. Algan, J. Conrath, W. Roquet
| Article suivant Article suivant
  • Mesure de l’épaisseur de la couche des fibres nerveuses rétinienne péripapillaires par tomographie à cohérence optique chez les enfants hypertones et glaucomateux
  • S. Nadeau, R. Coste, E. Cornand, D. Denis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.