Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Injections sous-conjonctivales de bévacizumab dans le traitement de la néovascularisation cornéenne - 23/11/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.07.007 
J. Gueudry , F. Richez, B. Tougeron-Brousseau, O. Genevois, M. Muraine
Service d’ophtalmologie, hôpital Charles-Nicolle, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Décrire l’efficacité et la tolérance des injections sous-conjonctivales de bévacizumab dans le traitement de la néovascularisation cornéenne.

Patients et méthodes

Les patients traités par injections sous-conjonctivales de bévacizumab pour une néovascularisation cornéenne, avec un recul de quatre mois, ont été inclus dans cette étude prospective. Le bévacizumab (25mg/mL) a été injecté en sous-conjonctival après anesthésie topique en regard des néovaisseaux cornéens à la dose de 0,1mL. Les critères étudiés ont été le pourcentage de cornée néovascularisée, l’acuité visuelle et la survenue d’effets secondaires locaux et généraux.

Résultats

Treize yeux de 12 patients ont été inclus. L’âge moyen des patients était de 44,2 ans (compris entre 18 et 87 ans). Le nombre d’injections sous-conjonctivales était compris entre deux et quatre. Le pourcentage de néovascularisation cornéenne par rapport à la surface cornéenne totale a diminué de 41,1 à 33,7 % à j45 (p=0,0003) et à 33,9 à j120 (p=0,0013). L’acuité visuelle moyenne LogMAR a varié de 1,32 à 1,28 (j45), à 1,25 (j120) de manière non statistiquement significative. Le tonus oculaire n’a pas varié de manière significative. Trois cas d’ulcérations épithéliales sont survenus. Aucun effet secondaire général n’a été rapporté.

Conclusion

Le bévacizumab en injection sous-conjonctivale paraît être un moyen thérapeutique efficace et bien toléré dans la prise en charge de la néovascularisation cornéenne. Il permet de diminuer la néovascularisation de la cornée, sans amélioration significative de l’acuité visuelle à quatre mois.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To assess efficacy and safety of subconjunctival bevacizumab in corneal neovascularization treatment.

Methods

The study was a prospective case series that included patients treated with subconjunctival bevacizumab injections for corneal neovascularization over a period of four months. A dose of 2.5mg (0.1mL) of bevacizumab (25mg/mL) was injected into the subconjunctival area 1–2mm behind the limbus near the corneal neovascularization. The main outcome measures were visual acuity, corneal neovascularization, as well as local and general side effects.

Results

Thirteen eyes of 12 patients were included. The mean patient age was 44.2 years (range, 18–87 years). Patients received from two to four bevacizumab injections. The mean corneal neovascularization area decreased from 41.1 to 33.7 % at day 45 (p=0.0003) and to 33.9 % at day 120 (p=0.0013). Median visual acuity changed from 1.32 to 1.28 LogMAR on day 45 and to 1.25 LogMAR on day 120. Subconjunctival bevacizumab was well tolerated without general side effects. There was no significant change in intraocular pressure. An epithelial defect was described in three patients after initiation of bevacizumab therapy.

Conclusions

Subconjunctival bevacizumab injections were effective and safe in reducing corneal neovascularization within the first four months. Meanwhile, improving vision may provide additional strategies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Injection sous-conjonctivale bévacizumab, Avastin®, Néovascularisation cornéenne

Keywords : Subconjunctival bevacizumab, Avastin®, Corneal neovascularization


Plan


 Une partie de ce travail a fait l’objet d’une communication orale présentée lors du 115e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2009.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 9

P. 630-636 - novembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mesure de la pression intraorbitaire avant, pendant et après décompression orbitaire osseuse dans l’orbitopathie dysthyroïdienne
  • A. Berthout, C. Vignal, P.V. Jacomet, O. Galatoire, S. Morax
| Article suivant Article suivant
  • Évolution en tomographie par cohérence optique de l’œdème papillaire dans l’hypertension intracrânienne idiopathique traitée par mise en place de stent endosinusien du sinus latéral
  • G. Alessi, O. Levrier, J. Conrath, L. Hoffart, A. Donnet, L. L’attention, P. Metellus, R. Giorgi, F. Matonti, B. Ridings

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.