Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Information orale et chirurgie programmée pour pathologie tumorale bénigne de la glande thyroïde :le point de vue du chirurgien, du médecin, de l'avocat, et du magistrat - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.anchir.2005.02.004 
O. Laccourreye a,  : Professeur des universités, praticien hospitalier, otorhinolaryngologiste, expert judiciaire auprès du Tribunal de grande instance de Paris, R. Cauchois b : Ancien chef de clinique, assistant des hôpitaux de Paris, praticien hospitalier consultant en otorhinolaryngologie, Ph. Touraine c : Professeur des universités, praticien hospitalier, endocrinologue, A. Garay d : Avocat au barreau de Paris, A. Bourla e : Magistrat
a Hôpital européen Georges-Pompidou, assistance publique des hôpitaux de Paris, université Paris-V, , 20-40 rue, leblanc, 75015 Paris, France 
b Hôpital européen Georges-Pompidou, France 
c Hôpital Necker-Enfants-Malades, assistance publique des hôpitaux de Paris, université Paris-V, France 
d Paris France 
e Tribunal de grande instance de Paris, 4, boulevard du Palais, 75055 Paris, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Communication réalisée à l'Académie nationale de chirurgie le mercredi 1er décembre 2004

Résumé

Buts de l'étude. - Analyse et commentaire par divers intervenants (chirurgien, médecin, avocat, magistrat, expert) des résultats d'une étude prospective sur la mémorisation, la perception, et les conséquences de l'information orale délivrée aux malades quant aux risques encourus lors de la chirurgie programmée pour pathologie tumorale bénigne de la glande thyroïde.

Méthodes. - Étude prospective conduite dans un centre hospitalo-universitaire. Cohorte de 123 malades avec une pathologie tumorale bénigne de la glande thyroïde consécutivement informés oralement puis éventuellement opérés par le même chirurgien au décours des années 2003-2004. Analyse postopératoire immédiate des conséquences de cette information orale, du degré de mémorisation en postopératoire des risques encourus inhérents à la chirurgie de la glande thyroïde (risque vital, risque commun à tout acte chirurgical, risques spécifiques à la chirurgie de la glande thyroïde) et de la perception par le malade de cette information orale. Analyse et discussion des résultats par divers intervenants (chirurgien, médecin, avocat, magistrat, expert). Résultats. - Le pourcentage de patients refusant l'intervention en raison des risques chirurgicaux encourus est de 14,6 %. Aucun malade ne mémorisait plus de quatre des six risques encourus. 68,8 % des malades opérés mémorisaient un ou deux des risques encourus. 12,2 % des malades opérés ne mémorisaient aucun des risques encourus. Les trois catégories de risque que mémorisaient le mieux le patient sont l'immobilité laryngée unilatérale pouvant conduire à une dysphonie permanente (85,5 %), le décès au décours de l'anesthésie générale (41,1 %) et l'immobilité laryngée bilatérale pouvant conduire à la réalisation d'une trachéotomie (21,1 %). Moins de 11 % des malades mémorisaient une des trois dernières catégories de risque que sont les risques inhérents à tout geste chirurgical, l'hypocalcémie et les difficultés d'allaitement. 87,6 % des malades exprimaient une opinion positive vis-à-vis de l'information délivrée en préopératoire sur le risque encouru, 41,9 % une opinion négative et 28,4 % une opinion à la fois positive et négative.

Conclusion. - L'information orale sur les risques chirurgicaux encourus déstabilise le patient et modifie la relation patient-chirurgien. La mémorisation par le patient de cette information orale est extrêmement faible. Au terme de cette information un nombre non négligeable de patients ne suit pas l'avis du chirurgien. Plusieurs mesures sont proposées pour améliorer cette situation car l'information sur les risques opératoires encourus est non seulement incontournable mais aussi très fortement souhaitée par le patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective. - Analysis of the consequence of the preoperative information delivered orally to patients requiring surgery for benign pathology of the thyroid gland from various perspective (head and neck surgeon, physician, judge, lawyer).

Methods. - Prospective study conducted in an academic tertiary care referral center. Inception cohort of 123 patients with benign pathology of the thyroid gland consecutively informed orally and by the same surgeon during the years 2003-2004. Analysis of the consequences of the preoperative information, degree of memorization regarding the surgical related risks as well as the patient's opinion regarding this information.

Results. - Due to the information regarding the risks related to surgery 14.6% of patients refused to undergo surgery. None of the patients remembered more than 4 out of the 6 main surgical risks. 68.8% of patients remembered only one or two surgical related risks. 12.2% of patients did not remember a single surgical related risk, 85.5% of patients remembered the risk of a unilateral laryngeal nerve paralysis, 41.1% the risk of death related to the completion of a general anesthesia and 21.1% the risk of a bilateral laryngeal nerve paralysis. Less than 11% of patients remembered the other risks (general risks related to any open field surgical approach, hypocalcemia and loss of breast feeding) Among the patients who had an opinion postoperatively, 87.6% had a positive opinion and 41.9% a negative opinion regarding the preoperative information related to the surgical related risks. Also, 28.4% of patients expressed simultaneously a positive and a negative opinion.

Conclusion. - Oral information of the patient regarding the surgical risks resulted in an important stress for the patient and modified the relation patient-surgeon. Due to the information, a non-neglectable group of patients elicited not to follow the advice of the surgeon. Various measures are discussed since the information on the surgical related risks is a must from a legal point of view but is also highly appreciated and requested by most of the patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Glande thyroïde, Lésions bénignes, Information médicale préopératoire

Keywords : Thyroid gland, Benign lesions, Surgical information


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 130 - N° 8

P. 458-465 - septembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des lésions urétérales iatrogènes
  • L. Benoit, R. Spie, P. Favoulet, N. Cheynel, B. Kretz, S. Gouy, T Dubruille, J. Fraisse, J. Cuisenier
| Article suivant Article suivant
  • Étude comparative rétrospective de l'impact médicoéconomique d'un renfort innovant dans la cure des éventrations de la paroi abdominale antérieure
  • P.O. Denué, N. Destrumelle, D. Guinier, V. Lacroix, A.S. Destrumelle, P. Mathieu, B. Heyd, M.C. Woronoff-Lemsi, G. Mantion

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.