Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement chirurgical des perforations non traumatiques uniques de l'intestin grêle : excision-suture ou résection-anastomose - 01/01/05

Doi : 10.1016/j.anchir.2005.11.008 
A. Ayite, D.E. Dosseh , G. Katakoa, H.A. Tekou, K. James
Service de chirurgie générale, centre hospitalier universitaire de Tokoin, BP 10004, Lomé, Togo 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. - Évaluer la morbimortalité associée à l'excision-suture et à la résection-anastomose dans le traitement chirurgical des perforations non traumatiques uniques du grêle (PNTUG).

Méthode. - De juillet 2002 à juin 2003, nous avons procédé à une étude randomisée en simple insu comparant l'excision-suture simple à la résection-anastomose pour PNTUG.

Résultats. - Sur les 125 patients inclus, 112 ont été opérés par des chirurgiens en formation (89,6 %). La perforation siégeait sur le bord antimésentérique des dernières anses iléales avec un diamètre moyen de 0,8 cm (extrêmes 0,1 et 4 cm). Une excision-suture a été pratiquée 66 fois (52 %) dont 5 fois par un chirurgien confirmé et une résection-anastomose 59 fois (48 %) dont huit fois par un chirurgien confirmé. Cinquante-six patients ont eu des suites simples (45,2 %). La morbidité a touché 68 patients (54,8 %). Six patients sont décédés de complications générales (4,8 %). La technique opératoire n'a pas influencé la mortalité. Tous les patients décédés ont été opérés par des chirurgiens en formation, p=0,25. Les complications étaient significativement plus fréquentes après résection-anastomoses (79,7 %) qu'après excision-suture (32,3 %). La différence était significative pour les suppurations pariétales (p=0,01), les fistules extériorisées (p=0,04), les chocs septiques (p=0,05).

Conclusion. - La mortalité n'était pas influencée par la technique, les suites étaient significativement plus compliquées après résection-anastomose (surtout pratiquée par des chirurgiens peu expérimentés). Nous recommandons l'excision-suture pour la réparation des PNTUG.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective. - To evaluate morbidity and mortality following excision-suture and resection-anastomosis for single non traumatic perforations of small bowel (SNTPB).

Methods. - from July 2002 to June 2003, a simple blind randomized study comparing excision-suture with resection-anastomosis SNTPB.

Results. - Of the 125 patients included, 112 were operated by surgeons on training (89.6%). The perforation sat on the antimesenteric edge of the last ileal portion with an average diameter of 0.8 cm (extreme 0.1 and 4 cm). An excision-suture was performed 66 times (52%) including 5 times by an experienced surgeon. 56 patients had simple continuations (45.2%). Morbidity concerned 68 patients (54,8%). 06 patients died of general complications (4.8%). The technique did not influence the mortality. All dead patients were operated by surgeons on training, P=0.25. The complications were significantly more frequent after resection-anastomosis (79.7%) than after excision-suture (32.3%). The difference was significant for the parietal abscesses (P=0,01), the exteriorized fistulas (P=0.04), the septic shocks (P=0.05).

Conclusion. - Whereas mortality was not influenced by the technique, the postoperative course was more complicated after resection-anastomosis (performed in majority by less experienced surgeons). We recommend excision-suture to repair SNTPB.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Essai contrôlé randomisé, Perforation du grêle, Perforation typhique

Keywords : Randomised controlled trial, Small bowel perforation, Typhoid perforation


Plan


© 2005  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 2

P. 91-95 - février 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Panniculite mésentérique
  • G. Piessen, C. Mariette, J.-P. Triboulet
| Article suivant Article suivant
  • Les péritonites biliaires primitives
  • L. Grati, M. Louzi, F. Noomene, R. Ghrissi, N. Stambouli, K. Mhamdi, M. Gahbiche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.