Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Surveillance après traitement des cancers thyroïdiens différenciés - 01/01/00

D.  Mellière 1 ,  D.  Berrahal 1 ,  E.  Hindie 2 ,  C.  Jeanguillaume 2 ,  J.P.  Becquemin 1 ,  F.  Lange 3 Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Le pronostic des cancers thyroïdiens différenciés dépend principalement de la qualité du traitement initial, et ensuite de la précocité du dépistage et du traitement d'éventuelles récidives. Ce travail rétrospectif avait pour but d'étudier les modalités et la durée de la surveillance en tenant compte d'une classification originale reposant sur l'extension initiale du cancer.

Patients et méthode : Les modalités de dépistage des récidives locales ou métastatiques et la date de survenue des récidives les plus tardives ont été étudiées dans une série de 509 patients opérés et suivis en moyenne pendant 8,2 ans (extrêmes : 1-25 ans). La plupart avaient eu une thyroïdectomie totale suivie d'une dose thérapeutique de radio-iode ; certains ayant un petit cancer unilatéral et sans métastase avaient eu une thyroïdectomie partielle sans radio-iode. La classification en quatre groupes a été établie au 7e mois après scintigraphie de contrôle et dosage de thyroglobuline en sevrage : groupe I : microcancers (n = 117), groupe II : cancers sans extension ganglionnaire ni métastase avec thyroglobuline normale (subdivisé en IIA, âge inférieur à 45 ans, [n = 100] et IIB, âge supérieur à 45 ans, [n = 94]), groupe III : cancers avec extension ganglionnaire et thyroglobuline normale (n = 102), groupe IV : cancers à haut risque, avec métastases ou extension régionale autre que ganglionnaire ou thyroglobuline supérieure à 3 μg/L (n = 96).

Résultats : Les taux actuariels de survie cancer-dépendante pour les groupes I, IIA, IIB, III et IV à dix ans ont été respectivement de 100 %, 100 %, 96 %, 100 % et 73 %, et à 15 ans, de 100 %, 100 %, 92 %, 100 % et 68 %. Des récidives locales ou métastatiques ont pu être révélées par un des examens de surveillance suivants alors que les autres étaient négatifs : palpation cervicale, dosage de thyroglobuline, scintigraphie avec I* 5 mCi, radiographie pulmonaire. Les récidives les plus tardives ont été observées à 12 ans dans les groupes I et IIA et 16 ans dans les groupes IIB, III et IV à thyroglobuline normalisée.

Conclusion : Ce travail confirme l'importance du dosage de thyroglobuline en sevrage et des scintigraphies, qui doivent être répétés tous les cinq ans chez les patients en rémission apparente, durant la période de surveillance ; de plus, la palpation cervicale, le dosage de thyroglobuline sans sevrage et la radiographie pulmonaire peuvent détecter des récidives. La durée de surveillance doit être adaptée à l'extension initiale et à l'évolution : 15 ans pour les groupes I et IIA, 20 ans pour les groupes IIB, III et IV à thyroglobuline normalisée, dix ans au moins après chaque récidive, à vie en cas d'évolution ou de thyroglobuline restant supérieure à 3 μg/L. Les patients doivent être informés de la durée de la surveillance au 7e mois quand une classification définitive peut être réalisée et la continuité de cette surveillance devrait être contrôlée dans un registre spécifique.

Mots clés  : cancers thyroïdiens différenciés ; évolution ; traitement ; surveillance.

Abstract

The prognosis of differentiated thyroid carcinoma mainly depends on the quality of the initial treatment and on early detection and management of any recurrences.

Study aim: The aim of this retrospective study was to assess the modalities and duration of surveillance in these patients according to an original classification based on the initial extent of the tumour.

Patients and method: The modalities of detection of local recurrences and metastases and the date of the latest recurrences were assessed in a series of 509 patients with a mean follow-up of 8.2 years (range: 1 to 25 years). Most patients were treated by total thyroidectomy, followed by a therapeutic dose of radioactive iodine. The other patients with a small localized carcinoma underwent partial thyroidectomy without radioactive iodine. Patients were divided into four groups on the 7th postoperative month after follow-up scintigraphy and thyroglobulin assay: group I: microcancers (n = 117), group II: cancer without lymph node involvement or metastasis and normal thyroglobulin divided into IIA, age < 45 years (n = 100) and IIB, age > 45 (n = 94), group III: cancer with lymph node involvement and normal thyroglobulin (n = 102), group IV: high-risk cancers with metastases or regional extension other than lymph node extension or thyroglobulin > 3 μg/L (n = 96).

Results: Cancer-dependent actuarial survival rates for groups I, IIA, IIB, III, IV were 100%, 100%, 96%, 100%, and 73% at 10 years and 100%, 100%, 92%, 100%, and 86% at 15 years, respectively. Local or metastatic recurrences were sometimes detected by a single follow-up examination, while the other examinations were negative: cervical palpation, thyroglobulin assay, iodine scintigraphy, chest X-rays. The latest recurrences were observed at 12 years in groups I and IIA and at 16 years in groups IIB, III, and IV with normal thyroglobulin.

Conclusion: This study confirms the importance of weaning thyroglobulin assays and scintigraphy which must be repeated every 5 years. Cervical palpation, thyroglobulin assay without weaning, chest X-rays may also detect recurrences. Duration of follow-up must be adapted to the initial extension and subsequent course: 15 years in groups I and IIA, 20 years in groups IIB, III, and IV with normal thyroglobulin, for at least 10 years after each recurrence, and life-long in the case of progression and thyroglobulin > 3 μg/L. Patients must be informed about the duration of follow-up at the 7th month when the definitive classification can be established and continuity of this follow-up must be documented in a special register.

Mots clés  : differentiated thyroid cancer ; outcome ; treatment ; surveillance.

Plan



© 2000  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 125 - N° 9

P. 856-860 - novembre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La cure des éventrations médianes selon la technique d'autoplastie de Lazaro da Silva
  • L. Benoit, E. Arnal, P. Goudet, P. Cougard
| Article suivant Article suivant
  • Le marquage lymphatique et la biopsie du ganglion sentinelle axillaire dans 243 cancers invasifs du sein sans ganglion palpable.Expérience du centre hospitalier Lyon-Sud
  • J.Y. Bobin, C. Spirito, S. Isaac, C. Zinzindohoue, A. Joualee, M. Khaled, O. Perrin-Fayolle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.