Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thrombose aiguë de la veine mésentérique supérieure. Étude rétrospective de neuf cas - 22/12/06

Doi : 10.1016/j.anchir.2006.06.004 
M. Impérato a, , M. Moujahid a, D. Mennecier b, D. Béchade c, V. Duverger d, O. Farret b, J.-L. Algayres c, B. Baranger a
a Service de chirurgie viscérale et vasculaire, hôpital d'instruction des armées (HIA) du Val-de-Grace, 74, avenue de Port-Royal, 75005 Paris, France 
b Service d'hépatogastroentérologie, hôpital d'instruction des armées (HIA) Bégin, 69, avenue de Paris, 94160 Saint-Mandé, France 
c Service de médecine interne, hôpital d'instruction des armées (HIA) du Val-de-Grâce, 74, avenue de Port-Royal, 75005 Paris, France 
d Service de chirurgie viscérale et vasculaire, hôpital d'instruction des armées (HIA) Bégin, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude

Préciser les modalités diagnostiques et les traitements immédiats et au long cours des thromboses de la veine mésentérique supérieure.

Patients et méthodes

Étude bicentrique rétrospective de 1997 à 2004. Tous les paramètres cliniques, paracliniques utiles au diagnostic ainsi que l'attitude thérapeutique ont été relevés.

Résultats

Neuf patients (tous des hommes), d'âge moyen 55 ans ont été inclus. Une douleur abdominale (100 %), des vomissements (44 %), et des troubles du transit (44 %) ont été les principaux symptômes. Il existait un passé personnel et/ou familial de thrombose veineuse chez 67 % des patients. Une cause génétique de thrombophilie a été constatée dans 78 % des cas. Le diagnostic a été posé par une tomodensitométrie abdominale dans huit cas sur neuf avec un retard de huit jours en moyenne. Un traitement médical a été suffisant dans 33 % des cas, les autres patients ayant été opérés pour un infarctus du grêle traité par résection dans tous les cas avec une seule anastomose immédiate. Toutes les stomies ont été fermées secondairement. La mortalité a été nulle.

Conclusion

Le diagnostic de thrombose veineuse mésentérique est souvent retardé et repose sur le scanner avec injection. Le pronostic est globalement bon mais dépend en partie de la précocité du traitement anticoagulant. En cas d'intervention, le chirurgien doit être économe dans les résections et ne doit pas hésiter à réaliser des stomies. Une thrombophilie est le plus souvent présente et un traitement anticoagulant prolongé voire définitif est souhaitable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aim of the study

To determine diagnostic modalities and both immediate and long-term treatment of superior mesenteric venous thrombosis.

Patients and methods

Retrospective study from 1997 to 2004 in two institutions concerning patients with superior mesenteric vein thrombosis.

Results

Nine patients (all males, mean age=55 years), were included. Abdominal pain (100%), vomiting (44%), and bowel activity disorders (44%) were the most common symptoms. A personal or familial thrombosis history was present in 67% of patients. A genetic predisposing factor of thrombosis was present in 78% of patients. The diagnosis was established with CT-scan in 8 cases with a mean delay of 8 days. Treatment was exclusively medical in 33% of patients and included surgery in 67%. All operated patients underwent resection for bowel infarction and only one had immediate anastomosis. All enterostomies were subsequently closed. No patient died.

Conclusion

Diagnosis of superior mesenteric vein thrombosis is frequently delayed and relies on CT-scan with intravenous contrast. Prognosis is globally favourable but depends on early application of anticoagulation therapy. In case of surgery, bowel-sparing resection is indicated and enterostomies are often needed. Genetic disorders predisposing to thrombosis are very frequent, that may indicate prolonged even definitive anticoagulation therapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleur abdominale, Thrombose veineuse mésentérique, Ischémie mésentérique, Thrombophilie, Résection intestinale, Anticoagulants

Keywords : Abdominal pain, Veinous mesenteric thrombosis, Mesenteric ischemia, Thombophilia, Bowel resection, Anticoagulation therapy


Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 10

P. 595-600 - décembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hernioplastie inguinale sous-péritonéale par voie antérieure, à l'aide d'une prothèse à mémoire de forme. Résultats préliminaires
  • E.-P. Pélissier, P. Ngo
| Article suivant Article suivant
  • Résultats de l'exérèse des récidives locorégionales des cancers du rectum
  • C. Billiet, P. Berard, F. Rivoalan, P. Neyra, C. Gouillat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.