Médecine

Paramédical

Autres domaines


Annulations en fécondation in vitro : mauvais pronostic, mauvaises répondeuses, ou variabilité de la réponse à la stimulation ? Analyse de 142 annulations - 25/01/12

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.06.001 
F. Lamazou a, , b, c , F. Fuchs d, M. Grynberg a, b, c, V. Gallot a, b, c, É. Herzog a, R. Fanchin a, b, c, N. Frydman b, c, e, R. Frydman a, b, c
a Service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, hôpital Antoine-Béclère, AP–HP, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92141 Clamart, France 
b Université Paris-Sud, 92140 Clamart, France 
c Inserm, U782, 92140 Clamart, France 
d Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Bicêtre, AP–HP, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France 
e Service d’histologie-embryologie cytogénétique, hôpital Antoine-Béclère, AP–HP, 92141 Clamart, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

L’objectif de cette étude rétrospective est d’analyser la prise en charge des patientes en fécondation in vitro (FIV) après une annulation à la première tentative.

Patientes et méthode

Cent quarante-deux patientes ont été incluses dans cette étude observationnelle descriptive. Les issues au cours du second cycle de prise en charge ont été analysées. Puis les patientes ont été classées en bon et en mauvais pronostic sur la présence d’au moins un des critères suivants : un âge supérieur à 38ans, une anti-Müllerian hormone (AMH) sérique inférieure à 1ng/mL, un compte des follicules antraux à j3 inférieur à dix et une FSH sérique à j3 supérieure à 10UI/mL. Les critères principaux d’évaluation étaient les taux d’annulations, de grossesses, et de naissances vivantes.

Résultats

Parmi les cycles stimulés, le taux d’annulation chez les patientes de bon pronostic est de 13,3 % versus 37,8 % (p=0,04) chez les patientes de mauvais pronostic avec des taux de grossesses et de naissances vivantes respectivement de 35 % versus 22,2 % et 26,6 % versus 11,1 % (p=0,049). On constate une variabilité de la réponse à la stimulation chez les patientes de bon pronostic, mais celles ayant un mauvais pronostic risque un taux élevé d’annulation en cas de reprise en cycle stimulé.

Conclusion

La FIV en cycle naturel modifié pourrait représenter une option thérapeutique chez ces patientes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

This retrospective study aimed at analyzing IVF-ET management and outcome after cancellation of a first cycle for poor response.

Patients and method

One hundred and forty-two infertile patients were included in this observational study. After an overall analysis on the outcome of the second IVF-ET attempt, a sub-analysis was performed according to the presence or the absence of poor prognostic criteria defined as mentioned: patient age superior to 38 years old, antral follicle count (3–9mm in diameter) inferior to 10 on cycle day 3 and day 3 serum AMH and FSH levels less than 1ng/mL and more than 10 IU/mL, respectively. Main outcome measures were the cancellation rates, pregnancy and live birth rates.

Results

When a controlled ovarian stimulation was performed, patients with poor prognosis had higher cancellation rates (37.8% vs. 13.3%, P<0.004) and lower pregnancy and live birth rates (22.2% vs. 35.0%, P<0.05 and 11.1% vs. 26.1%, P<0.05, respectively) as compared to good prognosis women.

Conclusion

The relatively high cancellation rate in patients with poor prognosis raises the question of the use of IVF modified natural cycle in this group.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : FIV, Mauvaise répondeuse, AMH, CFA, FIV en cycle naturel modifié, Réserve ovarienne, Mauvais pronostic

Keywords : IVF, Poor responder, AMH, AFC, IVF in modified natural cycle, Ovarian reserve, Poor prognosis


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 1

P. 41-47 - février 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hypoxémie, chémorécepteurs périphériques et rythme cardiaque fœtal
  • J.-F. Secourgeon
| Article suivant Article suivant
  • Urgences gynécologiques : nature et degré de gravité
  • S. Alouini, L. Mesnard, S. Coly, M. Dolique, B. Lemaire

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.