Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Corticotroph deficiency - 11/05/12

Doi : 10.1016/j.ando.2012.03.031 
Hervé Lefebvre
Service d’endocrinologie, diabète et maladies métaboliques, Inserm U982, institut de recherche et d’innovation biomédicale, université, CHU de Rouen, 1, rue de Germont, 76031 Rouen, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Corticotroph deficiency usually results from exogenous glucocorticoid therapy or, more rarely, from hypothalamopituitary damages. Its diagnostic may be difficult, especially when the deficit in ACTH secretion is partial. Stimulation tests are then necessary to investigate the integrity of the hypothalamopituitary-adrenal axis. The insulin tolerance test has become the gold standard, but its utilization is limited by several contra-indications. The metyrapone and cosyntropin tests represent currently used alternatives but their sensitivity is not optimal. Measurement of basal plasma dehydroepiandrosterone sulfate may allow excluding corticotroph deficiency when normal. Finally, cortisol replacement in patients with corticotropic deficiency is based on hydrocortisone administration. However, the dose regimens employed in clinical practice do not allow mimicking the nycthemeral rhythm of cortisol secretion and are still disputed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’insuffisance corticotrope résulte le plus souvent d’un traitement antérieur par les glucocorticoïdes de synthèse ou plus rarement d’une atteinte organique du complexe hypothalamohypophysaire. Son diagnostic peut être difficile lorsqu’elle est partielle, situation qui nécessite alors le recours à des tests de stimulation. L’hypoglycémie insulinique est le test de référence, mais son utilisation se heurte à diverses contre-indications et sa réalisation n’est pas sans risque. Le test à la métopirone et les tests au synacthène constituent des alternatives couramment utilisées, mais leur sensibilité n’est pas optimale. Le dosage de base du sulfate de déhydroépiandrostérone pourrait représenter une aide diagnostique intéressante. Enfin, le traitement substitutif de l’affection repose sur l’utilisation de l’hydrocortisone en monothérapie dont les modalités actuelles d’administration ne permettent cependant pas de mimer correctement le cycle nycthéméral de la cortisolémie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 2

P. 135-137 - avril 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SIADH et traitement par vaptans
  • Guy Decaux
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic and therapeutic challenges of acquired thyrotropic deficiency
  • Luca Persani, Marco Bonomi, Raffaella Radin, Paolo Beck-Peccoz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.