Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude comparative prospective : cône aprismatique jetable/cône biprismatique, à propos de 100 mesures de la PIO - 25/10/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.05.002 
Y. Lehtihet , O. Ouhadj, L. Djidi, M. Mekki
Centre médico-chirurgical d’ophtalmologie, 28, rue Ben-Merdja-Mahmoud, Saoula, 16095 Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

En 2009, nous avons mis au point un cône aprismatique, dans les normes, destiné au tonomètre de Goldmann. Nous avons entrepris une étude comparative prospective cône aprismatique versus cône classique biprismatique.

Matériels et méthodes

Le cône aprismatique jetable, en plexiglas, possède à son extrémité plane, côté interne, le dessin d’un cercle en relief de 3,06mm de diamètre. Le recrutement des patients s’est fait au niveau des courbes de pressions intraoculaires diurnes et chez les patients tout venant y compris des glaucomateux sous traitement médical. Deux opérateurs ont testé cliniquement le cône aprismatique, chacun sa série d’yeux, 50 mesures par opérateur, soit un total de 100 mesures de la pression intraoculaire (PIO).

Résultats

Pour le premier opérateur, la moyenne des mesures de la PIO au cône aprismatique, est de 17,92mmHg pour une série de PIO variant de 13 à 26mmHg ; la moyenne des mesures de la PIO au cône biprismatique, est de 17,40mmHg ; la différence des moyennes de mesures de la PIO est de 0,52mmHg ; le coefficient de corrélation est de 0,98. Pour le second opérateur avec une série de PIO allant de 10 à 19mmHg, des résultats similaires ont été trouvés.

Discussion

Les cônes jetables, y compris le cône aprismatique, s’adaptant sur le tonomètre de Goldmann, détrônent les autres solutions prophylactiques infectieuses, tels les procédés chimiques et les préservatifs.

Conclusion

La fiabilité tonométrique du cône aprismatique jetable, adaptable sur le tonomètre de Goldmann, est démontrée par cette étude. D’autres fonctions propres au cône aprismatique sont évoquées à la fin de cette étude.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

In 2009, we developed a non-prismatic cone in accordance with Goldmann tonometer standards. We undertook a prospective comparative clinical study of the non-prismatic cone versus the traditional biprismatic cone.

Materials and methods

The disposable non-prismatic Plexiglas cone contains, on the inner side of its applanating end, a raised circular pattern 3.06mm in diameter. Patient recruitment was performed in the setting of diurnal intraocular pressure (IOP) measurement for all comers including medically treated glaucoma patients. Two operators clinically tested the non-prismatic cone, with each operator measuring his or her own series of 50 eyes, for a total of 100 IOP measurements.

Results

For the first operator, the mean IOP measurement with the non-prismatic cone was 17.92mmHg, range 13 to 26mmHg; the mean IOP measurement with the biprismatic cone was 17.40mmHg; the difference between mean IOP measurements was 0.52mmHg, with a correlation coefficient of 0.98. For the second operator, with a series ranging from 10 to 19mmHg, similar results were observed.

Discussion

Disposable cones, including the non-prismatic cone, adapted for the Goldmann tonometer are superior to other strategies for infection prophylaxis, such as chemical disinfection or condoms.

Conclusion

This study demonstrates the reliability of the disposable non-prismatic cone adapted for the Goldmann tonometer. Other features unique to the non-prismatic cone are evoked at the end of this paper.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cône jetable, Tonomètre de Goldmann

Keywords : Non-prismatic, Biprismatic, Disposable cone, Goldmann tonometer


Plan


 Communication orale présentée lors du 116e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2010.


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 9

P. 690-694 - novembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des troubles oculomoteurs après effraction iatrogène de l’orbite au cours d’interventions sinusiennes endoscopiques
  • P.-F. Kaeser, G. Klainguti
| Article suivant Article suivant
  • Complications infectieuses liées au traitement par anti-TNF⍺ : à propos de deux cas de leishmaniose
  • E. Bousquet, F. Mura, M. Villain, S. Rivière, A. Konate, C. Schneider

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.