Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bilans neuro-ophtalmologiques dans le service d’ophtalmologie du CHU de Brest : étude rétrospective sur 269 patients (janvier 2004–octobre 2009) - 07/12/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.08.017 
É. Masson-Le Guen a, , C. Cochard-Marianowski b, R. Macarez c, J.-F. Charlin d, B. Cochener b
a Service d’ophtalmologie, CHR de St-Brieuc, CHU de Brest, 10, rue Marcel-Proust, 22000 St-Brieuc, France 
b Service d’ophtalmologie, CHU Morvan, 5, avenue Maréchal-Foch, 29609 Brest cedex 2, France 
c Service d’ophtalmologie, hôpital d’instruction des armées de Brest, rue du Colonel-Fonferrier, BP 41, 29240 Brest, France 
d Service d’ophtalmologie, hôpital Pontchaillou, CHU, 2, rue Henri-le-Guilloux, 35033 Rennes cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Effectuer une analyse des bilans neuro-ophtalmologiques réalisés dans le service d’ophtalmologie du CHU de Brest. Caractériser la population, les examens réalisés, les pathologies prises en charge et le devenir des patients. Proposer des solutions afin d’optimiser la qualité de la prise en charge.

Patients et méthode

Enquête rétrospective sur une période de plus de cinq ans, entre le 1erjanvier 2004 et le 31octobre 2009. Les données ont été recueillies à partir des dossiers de chaque patient, à l’aide d’une grille standardisée s’articulant autour des données épidémiologiques, cliniques, paracliniques et thérapeutiques.

Résultats

L’analyse des 269 dossiers montre que les neuropathies optiques sont les étiologies les plus fréquemment rencontrées. Au bilan standardisé et actualisé utilisé dans le service, nous proposons d’adjoindre une grille de recueil clinique neuro-ophtalmologique afin d’uniformiser et de parfaire la démarche diagnostique.

Conclusion

L’optimisation de la qualité de la prise en charge en neuro-ophtalmologie passe par une démarche multidisciplinaire, privilégiant une collaboration étroite entre ophtalmologistes, neurologues et radiologues. Une analyse régulière et soigneuse de nos actes confrontée aux avancées de la science permet rigueur et qualité des soins pour nos patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aims

To evaluate the neuro-ophthalmological assessments carried out in the ophthalmology department of the university medical center, Brest, identifying the population seen, the examinations performed, the pathologies treated and patient outcomes, so as to suggest solutions to improve quality of care.

Methodology

Retrospective study over a period of more than five years, between January 1st, 2004 and October 31st, 2009. Data were collected from each patient’s chart with the help of a standardized spreadsheet including epidemiological, clinical, paraclinical and treatment data.

Results

Analysis of the 269 charts reveals that optic neuropathies are the most frequently encountered etiologies. In addition to the standardized assessment currently used on the service, we suggest adding a specific neuro-ophthalmological clinical intake form so as to standardize and perfect the diagnostic approach.

Conclusion

Optimization of quality of care in neuro-ophthalmology involves a multidisciplinary approach, requiring close collaboration between ophthalmologists, neurologists and radiologists. A careful, regular analysis of our practice patterns with respect to scientific advances should improve consistency and quality of care for our patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuro-ophtalmologie, Bilan étiologique, Neuropathie optique, Étude rétrospective

Keywords : Neuro-ophthalmology, Etiologic assessment, Optic neuropathy, Retrospective study


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 10

P. 768-775 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse de l’architecture du segment antérieur par OCT après sclérectomie profonde non perforante
  • N. Bouhéraoua, P. Hamard, V. Iordanidou, E. Brasnu, S. Dupond-Monod, C. Baudouin, A. Labbé
| Article suivant Article suivant
  • Aspects épidémiologiques du kératocône chez l’enfant
  • S. Léoni-Mesplié, B. Mortemousque, N. Mesplié, D. Touboul, D. Praud, F. Malet, J. Colin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.