Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité et tolérance de la toxine botulique dans l’hémispasme facial - 18/03/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.01.011 
H. Mazlout , H. Kamoun Gargouri, W. Triki, S. Kéfi, J. Brour, M.A. El Afrit, M. Chéour, A. Kraiem
Service d’ophtalmologie, hôpital Habib Thameur, rue Bab-el-Falah, 2004 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Devant les échecs des thérapeutiques pharmacologiques et chirurgicales dans l’hémispasme facial, l’utilisation de la toxine botulique en première intention représente une modalité thérapeutique intéressante.

But

Évaluer l’efficacité et la tolérance de la toxine botulique de type A dans le traitement de l’hémispasme facial.

Patients et méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective, descriptive et comparative portant sur 25 patients ayant un hémispasme facial suivis dans le service d’ophtalmologie de l’hôpital Habib Thameur de Tunis pendant une période allant de juin 2003 à juin 2009. Tous ces patients ont bénéficié d’injections de toxine botulique de type A (Botox).

Résultats

Nous avons réalisé 168 injections de toxine botulique de type A avec une moyenne de 6,85±4,32 par patient. Les doses étaient comprises entre 12,5 U et 28 U Botox. Une bonne réponse au traitement a été observée chez 92 % des patients avec une reprise satisfaisante des activités quotidiennes et en milieu professionnel. En se basant sur une échelle subjective allant de 1 à 3, la moyenne du bénéfice fonctionnel global était de 2,55±0,56. La moyenne de la durée totale de la réponse thérapeutique était de 9,35±3,64 semaines. Les effets secondaires locaux observés étaient comparables à ceux retrouvés dans la littérature : ptôsis (32,4 %), diplopie (8,2 %), chute de la commissure labiale (11,2 %), lagophtalmie (21,3 %), larmoiement (7 %), sécheresse oculaire (4 %). Aucune complication systémique n’a été notée.

Conclusion

La toxine botulique de type A est efficace à court et à moyen terme dans le traitement de l’hémispasme facial. Elle est bien tolérée sur le plan local et systémique. Cette efficacité et cette innocuité font d’elle une alternative thérapeutique appréciable dans la prise en charge thérapeutique de l’hémispasme facial.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Given the failure of pharmacologic and surgical treatment in the management of hemifacial spasm, the use of botulinum toxin as first line therapy is interesting.

Purpose

To evaluate the safety and efficacy of type A botulinum toxin in the treatment of hemifacial spasm.

Patients and methods

We conducted a retrospective, descriptive and comparative study of 25 patients with hemifacial spasm followed in the ophthalmology department of Habib Thameur hospital in Tunis over the period from June 2003 to June 2009. All patients received injections of botulinum toxin type A (Botox).

Results

We carried out 168 Botulinum A toxin injections (Botox) with an average of 6.85±4.32 injections per patient. Doses varied between 12.5 U and 28 U Botox. A good response to treatment was observed in 92% of patients with a satisfactory return to daily activities and work. Based on a subjective scale from 1 to 3, the average total functional benefit was 2.55±0.56. Average total duration of therapeutic response was 9.35±3.64 weeks. Local side effects observed were comparable to those described in the literature: ptosis (32.4%), diplopia (8.2%), drooping of the labial commissure (11.2%), lagophthalmos (21.3%), tearing (7%), dry eye (4%). No systemic complication was noted.

Conclusion

Botulinum toxin type A provides effective short-term and medium-term results in the treatment of hemifacial spasm. It is well tolerated locally and systemically. This safety and efficacy make it a valuable therapeutic alternative in the management of hemifacial spasm.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Toxine botulique, Hémispasme facial

Keywords : Botulinum toxin, Hemifacial spasm


Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 3

P. 242-246 - mars 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude contextuelle des accidents ophtalmologiques par pistolets Airsoft
  • C. Rambaud, A. Tabary, G. Contraires, F. El Hassan, P. Labalette
| Article suivant Article suivant
  • Gènes de susceptibilité HLA et rétinopathie diabétique chez la population algérienne
  • R. Raache, R. Hennachi, H. Amroune, A. Heniche, K. Belanteur, A. Benyahia, K.S. Ouandjeli, A. Barar, D. Houhou, S. Mimouni, T. Gervais, D. Latinne, A. Boudiba, N. Attal, M.C. Abbadi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.