Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

RGTA-based matrix therapy in severe experimental corneal lesions: Safety and efficacy studies - 30/10/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2013.01.012 
F. Brignole-Baudouin a, b, c, d, f, J.M. Warnet a, b, c, d, f, D. Barritault g, , h , C. Baudouin a, b, c, d, e
a Inserm, U968, 17, rue Moreau, 75012 Paris, France 
b UPMC université Paris 06, UMR_S968, institut de la vision, 17, rue Moreau, 75012 Paris, France 
c CNRS, UMR_7210, 17, rue Moreau, 75012 Paris, France 
d Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
e Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, hôpital Ambroise-Paré, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 9, avenue Charles-de-Gaulle, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
f Faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques, laboratoire de toxicologie, Sorbonne Paris Cité, université Paris Descartes, 4, avenue de l’Observatoire, Paris, France 
g OTR3 SAS, 4, rue Française, 75001 Paris, France 
h CRRET laboratory, université Paris-Est–Créteil, avenue du Général-de-Gaulle, 94440 Créteil, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Corneal alteration potentially leading to ulceration remains a major health concern in ocular surface diseases. A treatment that would improve both the quality and speed of healing and control the inflammation would be of great interest. Regenerating agents (RGTAs) have been shown to stimulate wound healing and modulate undesired fibrosis in various in vivo systems. We investigated the effects of RGTA-OTR4120® in a rabbit corneal model in order to assess its potential use in ocular surface diseases. First, we assessed its safety for 7 and 28 days using the Draize test criteria in healthy rabbit eyes; then, we investigated the effect of a single dose (50μl, 5μg) in an alkali-burned cornea model. Daily follow-up of clinical signs of healing was scored, and histology was performed at D7. RGTA was well tolerated; no signs of ocular irritation were observed. In the corneal alkali-burn model, non-RGTA-treated eyes showed inflammatory clinical signs, and histology confirmed a loss of superficial corneal layers with epithelial disorganization, neovascularization and infiltration of inflammatory cells. When compared to NaCl control, RGTA treatment appeared effective in reducing clinical signs of inflammation, enhancing re-epithelialization, and improving histological patterns: edema, fibrosis, neovascularization and inflammation. Three to four layers of epithelial cells were already organized, stroma was virtually unvascularized and keratocytes well implanted in parallel collagen fibers with an overall reorganization similar to normal cornea. RGTA appears to be a promising agent for controlling ocular surface inflammation and promoting corneal healing and was well tolerated. This study offers preclinical information and supports the findings of other (compassionate or pilot) studies conducted in patients with various ocular surface diseases.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’aggravation de lésions cornéennes pouvant évoluer vers une ulcération reste un problème de santé majeur dans les maladies de la surface oculaire. Un traitement qui permettrait à la fois de favoriser la qualité, la vitesse de cicatrisation et de contrôler l’inflammation serait d’un grand intérêt. Les molécules ReGeneraTing Agents (RGTAs) se sont avérées efficaces pour favoriser la cicatrisation et contrôler la fibrose dans différents systèmes in vivo. L’étude présentée ici a permis d’évaluer les effets du RGTA-OTR4120® dans un modèle de lésion cornéenne chez le lapin afin d’évaluer son intérêt potentiel dans les maladies de la surface oculaire. L’innocuité des RGTA a été tout d’abord testée sur des yeux sains en utilisant les critères du test de Draize, puis, l’efficacité d’une dose unique (50μL, 5μg) a été évaluée dans un modèle de brûlure alcaline de la cornée. L’évolution des signes cliniques a été suivie quotidiennement et une étude histologique a été réalisée à j7. Aucun signe d’irritation oculaire n’a été observé lors des tests de tolérance. Dans le modèle de brûlure cornéenne, les yeux non traités ont présenté des signes cliniques d’inflammation oculaire et l’histologie a confirmé la disparition des couches superficielles de la cornée avec une désorganisation de l’épithélium, une néovascularisation et l’infiltration de cellules inflammatoires. Par rapport au contrôle NaCl, le RGTA s’est révélé efficace dans la réduction des signes cliniques d’inflammation, a permis d’améliorer les signes histologiques tels que l’œdème, la fibrose, la néovascularisation et l’inflammation ainsi que la ré-épithélialisation restituant un état proche de la cornée normale. Le RGTA, qui s’est avéré bien toléré, semble être un agent prometteur pour contrôler l’inflammation de la surface oculaire et favoriser la cicatrisation cornéenne. Cette étude offre des résultats expérimentaux précliniques en corrélation avec les résultats obtenus dans des études cliniques, compassionnelles ou pilotes, menées chez des patients souffrant de diverses pathologies de la surface oculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : RGTA, Corneal ulcers, Wound healing, Alkali burn, Heparan sulfate mimetic

Mots clés : RGTA, Ulcère de cornée, Cicatrisation, Brûlure, Mimétique de sulfate d’héparane


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 9

P. 740-747 - novembre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractéristiques cliniques et microbiologiques des patients atteints de kératite infectieuse sévère en période caniculaire
  • É. Labeille-Poizat, P.-L. Cornut, M. Poli, A. Feldman, M. De Bats, V. Sebilleau, M. Cheggour, P. Denis, C. Burillon
| Article suivant Article suivant
  • Apports du bilan étiologique des occlusions de l’artère centrale de la rétine et de ses branches et conséquences thérapeutiques
  • S. Coisy, S. Leruez, J.-M. Ebran, P.-J. Pisella, D. Milea, S. Arsene

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.