S'abonner

Prise en charge thérapeutique des polymyosites, dermatomyosites, myosites de chevauchement et myopathies nécrosantes auto-immunes - 20/06/14

Doi : 10.1016/j.revmed.2013.09.008 
A. Tournadre
 Service de rhumatologie, hôpital Gabriel-Montpied, CHU de Clermont-Ferrand, 63003 Clermont-Ferrand, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les myopathies inflammatoires sont un groupe hétérogène d’affections auto-immunes du muscle squelettique d’étiologie inconnue ayant en commun un déficit musculaire proximal et la présence dans le tissu musculaire d’un infiltrat inflammatoire. Des spécificités cliniques, histologiques et la présence d’auto-anticorps spécifiques ou associés permettent de distinguer les polymyosites, dermatomyosites, myosites de chevauchement, myosites associées aux cancers, myopathies nécrosantes auto-immunes et myosites à inclusion. Les myosites à inclusions, caractérisées par leur résistance aux corticoïdes et aux immunosuppresseurs, seront traitées à part. La stratégie thérapeutique est largement empirique en l’absence d’essais contrôlés dont la réalisation est rendue difficile de part l’hétérogénéité de ces affections, leur rareté et l’absence de critères d’évaluation simples validés. Le traitement repose sur les corticoïdes. En raison de leurs effets secondaires et de l’évolution fréquemment chronique et polycyclique, un traitement immunosuppresseur est le plus souvent associé. L’utilisation des immunoglobulines intraveineuses, limitée par leur coût, est réservée aux dermatomyosites réfractaires où leur efficacité est démontrée contre placebo, aux myosites s’accompagnant de troubles de la déglutition, ou en cas de contre-indication aux immunosuppresseurs. En cas d’échec à un traitement de seconde ligne, le plus souvent méthotrexate et corticoïdes, il faut savoir reconsidérer le diagnostic initial avant d’envisager soit l’association méthotrexate-azathioprine, soit de nouvelles options thérapeutiques parmi lesquelles le rituximab.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Inflammatory myopathies (IM) are a heterogeneous group of autoimmune muscle disorders of unknown origin that share clinical symptoms such as muscle weakness and histological features with the presence in muscle of inflammatory infiltrate. Based on clinical, histological and serological characteristics, IM can be divided into polymyositis, dermatomyositis, overlap myositis, cancer-associated myositis, immune-mediated necrotizing myopathy, and inclusion-body myositis. Because of their resistance to corticosteroids and immunosuppressive drugs, inclusion-body myositis will be treated separately in this issue. Major obstacles in conducting high quality randomized controlled trials in inflammatory myopathies include the low prevalence and the heterogeneity of these diseases as well as the lack of international consensus on the outcome measures. In the absence of adequate controlled therapeutic trials, treatment of these disorders remains largely empirical. Corticosteroids are the cornerstone therapy. Due to the chronic course of the disease, there is a frequent need to use additional immunosuppressive treatment both to improve the disease response and to reduce the side effects of corticosteroids. Intravenous immunoglobulin infusion is a costly treatment option that is reserved in the presence of refractory dermatomyositis based on a trial showing superior efficacy against control in patients with impaired swallowing or with contraindications to immunosuppressive drugs. In patients who fail second-line therapy, which usually consists of methotrexate plus corticosteroids, the diagnosis should be carefully reassessed before considering other treatment options including methotrexate plus azathioprine or biological agents such as rituximab.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Myopathie inflammatoire, Polymyosite, Dermatomyosite, Myopathie nécrosante auto-immune, Traitement

Keywords : Inflammatory myopathy, Polymyositis, Dermatomyositis, Immune-mediated necrotizing myopathy, Treatment


Plan


© 2013  Société nationale française de médecine interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 7

P. 466-471 - juillet 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le poumon est une cible de la dermatomyosite de l’enfant
  • G. Pouessel, C. Thumerelle, V. Nève, T. Santangelo, S. Flammarion, I. Pruvot, I. Tillie-Leblond, A. Deschildre
| Article suivant Article suivant
  • La myosite à inclusions
  • O. Benveniste

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.