Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Neuropathie optique ischémique non artéritique bilatérale au cours du traitement de l’hépatite virale C par l’association interféron pégylé et Ribavirine® - 21/01/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.06.008 
S. Iferkhass , F. Elasri, S. Chatioui, A. Khoyaali, T. Bargach, K. Reda, A. Oubaaz
 Service d’ophtalmologie, hôpital militaire d’instruction Mohamed V, Madinat Al Irfane, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’hépatite C est une infection virale grave, dont le traitement actuel repose sur l’association d’interféron (IFN) pégylé et de Ribavirine®. Les complications ophtalmologiques observées avec l’IFN pégylé sont peu fréquentes et de pronostic variable. Il s’agit souvent d’une rétinopathie ischémique avec de classiques nodules cotonneux, des hémorragies et un œdème rétinien et rarement une neuropathie optique ischémique antérieure aiguë comme l’illustre notre observation.

Observation

Nous rapportons le cas d’un homme âgé de 51 ans suivi pour hépatite virale C chronique active et qui a présenté au quatrième mois du traitement par interféron pégylé et vidarabine une baisse brutale d’acuité visuelle secondaire à une neuropathie optique ischémique antérieure aiguë non artéritique bilatérale. Le traitement de l’hépatite C est interrompu. L’évolution est marquée dès la troisième semaine par une régression importante de l’œdème papillaire avec amélioration de l’acuité visuelle au niveau de l’œil droit et sans changement au niveau de l’œil gauche puisqu’elle est restée limitée aux comptes des doigts. Après un recul de quatre ans, l’évolution se fait vers une atrophie optique temporale bilatérale sans changement de l’acuité visuelle.

Conclusion

L’interféron pégylé et Ribavirine® sont couramment utilisés dans le traitement de l’hépatite chronique virale C. Ils sont à l’origine de complications ophtalmologiques diverses et de gravités variées. La physiopathologie de cette toxicité oculaire reste actuellement hypothétique. La neuropathie optique ischémique non artéritique reste une complication relativement rare et de mauvais pronostic fonctionnel, imposant souvent un arrêt de traitement. Ainsi, une surveillance ophtalmologique rigoureuse avant et pendant le traitement antiviral des malades atteints d’hépatite C paraît nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Hepatitis C is a serious viral infection, for which the current treatment is based on the combination of pegylated interferon (IFN) and Ribavirin®. Ophthalmic complications observed with PEG-IFN are infrequent and of variable prognosis. They often include an ischemic retinopathy with typical cotton-wool spots, hemorrhage and retinal edema, and rarely acute non-arteritic anterior ischemic optic neuropathy as illustrated by our report.

Observation

We report the case of a 51-year-old man followed for chronic active hepatitis C, who presented in the fourth month of treatment with pegylated interferon and vidarabine with a sharp decline in visual acuity secondary to acute bilateral non-arteritic anterior ischemic optic neuropathy. The hepatitis C treatment was discontinued. His course was notable by the third week for a significant regression of papilledema with improvement in visual acuity in the right eye and no change in the left eye, remaining at counting fingers. After regressing for four years, the disease progressed to bilateral temporal optic atrophy without change in visual acuity.

Conclusion

Pegylated interferon and Ribavirin® are commonly used in the treatment of chronic hepatitis C. They are the source of various ophthalmologic complications of varied severity. The pathophysiology of this ocular toxicity currently remains hypothetical. Non-arteritic ischemic optic neuropathy is still a relatively rare complication with a poor functional prognosis, often requiring discontinuation of treatment. Thus, careful ophthalmologic monitoring before and during antiviral treatment of patients with hepatitis C appears necessary.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hépatite virale C chronique, Interféron, Neuropathie optique antérieure ischémique non artéritique, Vidarabine

Keywords : Chronic viral hepatitis C, Interferon, Non arteritic anterior ischemic optic neuropathy, Vidarabine


Plan


 Ce travail a fait l’objet d’une présentation lors du 120e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2014.


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 1

P. 34-40 - janvier 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • DSAEK après échec de kératoplastie perforante
  • K. Zitte, N. Bonnin, J.-L. Kémény, F. Bacin, A. Mulliez, F. Chiambaretta
| Article suivant Article suivant
  • Aspects épidémiologiques et cliniques des cancers oculaires primitifs du mélanoderme : notre expérience à propos de 111 cas
  • S.M. Seck, G. Agboton, N.N. Gueye, J. Diop, C.M. Seck, A. Lam

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.