Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pseudohypoparathyroidism type Ib in 2015 - 19/05/15

Doi : 10.1016/j.ando.2015.03.028 
Giovanna Mantovani , Francesca M. Elli
 Fondazione IRCCS Ca’ Granda Ospedale Maggiore Policlinico, Endocrinology and Diabetology Unit, Department of Clinical Sciences and Community Health, University of Milan, Via F. Sforza, 35, 20122 Milan, Italy 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

The term pseudohypoparathryoidism (PHP) refers to a group of rare genetic and epigenetic disorders characterized by resistance to the action of parathyroid hormone (PTH) that activates cAMP signaling in target cells. Together with pseudohypoparathyroidism, Albright hereditary osteodystrophy (AHO) and progressive osseous heteroplasia (POH) represent rare, related and deeply impairing disorders encompassing heterogeneous features, such as brachydactyly, ectopic ossifications, short stature, mental retardation and endocrine deficiencies due to resistance to the action of different hormones. The two main subtypes, PHP-Ia and PHP-Ib, are caused by mutations in GNAS exons 1-13 and methylation defects in the imprinted GNAS cluster respectively, while mutations in the PRKAR1A and PDE4D genes (also involved in mediating cAMP signalling) have been demonstrated in patients with acrodysostosis, a disease of bone formation with characteristics similar to AHO. The molecular overlap among these disorders indicates the need for different classification models and seriously alters our understanding of the mechanisms through which GNAS defects, together with the new recently described defects involving other components of the cAMP signalling cascade, cause AHO-related disorders.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le terme de pseudohypoparathyroïdie (PHP) se rapporte à un groupe de désordres génétiques et épigénétiques rares, caractérisés par une résistance à l’action de l’hormone parathyroïdienne (PTH) qui active la signalisation de l’AMPc dans les cellules cibles. En même temps que la pseudohypoparathyroïdie, l’ostéodystrophie héréditaire d’Albright (OHA) et l’hétéroplasie osseuse progressive (HOP) représentent des désordres rares, en interrelation et profondément affligeants, réunissant des données hétérogènes, comme la brachydactylie, les ossifications ectopiques, la petite taille, le retard mental et des déficits endocriniens liés à la résistance à l’action de différentes hormones. Les deux principaux sous-types, PHP-Ia et PHP-Ib, ont pour cause respectivement des mutations des exons 1-13 de GNAS et des défauts de méthylation de l’empreinte de GNAS, tandis que des mutations des gènes de PRKAR1A et de PDE4D (également impliqués dans la signalisation de l’AMPc) ont été prouvées chez des patients atteints d’acrodysostose, une maladie de la formation osseuse possédant des caractéristiques analogues à celles de l’OHA. Le recouvrement moléculaire entre ces désordres indique le besoin de classifier ces différents modèles, et altère sérieusement notre compréhension des mécanismes par lesquels des altérations de GNAS sont responsables des désordres en liaison avec l’OHA, ce à quoi s’ajoutent les nouveaux désordres récemment décrits impliquant d’autres composants de la cascade de signalisation de l’AMPc.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Pseudohypoparathyroidism, Albright hereditary osteodystrophy, GNAS, Imprinting

Mots clés : Pseudohypoparathyroïdie, Ostéodytrophie héréditaire d’Albright, GNAS, Empreinte


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 101-104 - mai 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Multiple hormonal resistances: Diagnosis, evaluation and therapy
  • Agnès Linglart, Caroline Silve, Anya Rothenbuhler
| Article suivant Article suivant
  • Mutations paternelles de GNAS : quels phénotypes ? Quel conseil génétique ?
  • Marie-Laure Kottler

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.