Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

How to manage an isolated elevated PTH? - 19/05/15

Doi : 10.1016/j.ando.2015.03.005 
Jean-Claude Souberbielle a, , Etienne Cavalier b, Catherine Cormier c
a Physiology Department, Necker–Enfants-Malades university hospital, 75015 Paris, France 
b Clinical Chemistry department, Sart Tilman university hospital, Liège, Belgium 
c Rheumatology Department, Cochin University Hospital, 75015 Paris, France 

Corresponding author. Service de physiologie explorations fonctionnelles, hôpital Necker–Enfants-Malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

The aim of this article is to discuss the diagnostic approach of an increased serum PTH concentration in a normocalcemic, normophosphatemic patient. Detection of this biological presentation is frequent in routine practice all the more that PTH reference values established in vitamin D replete subjects with a normal renal function are used by the clinical laboratories. The first step in this diagnostic approach will be to rule out a cause of secondary hyperparathyroidism (SHPT). Among these, the most frequent are vitamin D deficiency, very low calcium intake, impaired renal function, malabsorptions, drugs interfering with calcium/bone metabolism, such as lithium salts and antiresorptive osteoporosis therapies, hypercalciuria due to a renal calcium leak. If no cause of SHPT are evidenced, the diagnosis of normocalcemic primary hyperparathyroidism (PHPT) should be considered. A calcium load test is a very useful tool for this diagnosis if it shows that serum PTH is not sufficiently decreased when calcemia rises frankly above the upper normal limit. In a normocalcemic patient with hypercalciuria and a high serum PTH concentration, a thiazide challenge test may help to differentiate SHPT due to a renal calcium leak from normocalcemic PHPT. Beyond the discussion of this diagnostic flowchart, we also discuss some points about the merits and the difficulties of measuring and interpreting ionized calcemia and 24-h calciuria.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le but de cet article est de discuter la démarche diagnostique d’une élévation de la PTH chez un patient normocalcémique et normophosphatémique. Cette anomalie biologique est retrouvée fréquemment en pratique clinique, et cela d’autant plus fréquemment que les valeurs de référence de PTH utilisées par le laboratoire ont été établies chez des sujets non déficitaires en vitamine D et dont la fonction rénale est normale. En effet, la limite supérieure de la normale établie chez ces sujets est généralement plus basse que celle retrouvée dans des populations apparemment en bonne santé mais dont le statut vitaminique D et le débit de filtration glomérulaire n’ont pas été préalablement évalués. La première étape de cette démarche diagnostique est d’éliminer les différentes causes d’hyperparathyroïdie secondaire. Parmi ces causes, les plus fréquentes sont un déficit en vitamine D, des apports calciques très faibles, une fonction rénale altérée, une malabsorption, la prise de médicament interférant avec le métabolisme phosphocalcique et osseux comme les sels de lithium, les diurétiques de l’anse, ou les traitements de l’ostéoporose inhibant la résorption osseuse, une hypercalciurie due à une fuite rénale de calcium. Si aucune cause d’hyperparathyroïdie secondaire n’est retrouvée, le diagnostic d’hyperparathyroïdie primitive normocalcémique peut être envisagé, en particulier lorsque la calcémie est dans la partie haute des valeurs de référence. Le test de charge calcique est un outil très important pour ce diagnostic lorsqu’il montre une PTH insuffisamment freinée lorsque la calcémie (si possible ionisée) s’est élevée très significativement au-dessus de la limite supérieure de la normale. Chez un patient normocalcémique et hypercalciurique avec une PTH élevée, le test au thiazidique est un autre outil intéressant pour différencier une hyperparathyroïdie primitive normocalcémique d’une hyperparathyroïdie secondaire due à une fuite rénale de calcium. Au-delà de la discussion sur cette démarche diagnostique, nous aborderons également les problèmes de dosage et d’interprétation des mesures de la calcémie ionisée et de la calciurie des 24heures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Parathyroid hormone, Vitamin D, Primary hyperparathyroidism, Secondary hyperparathyroidism, Hypercalciuria

Mots clés : Hormone parathyroïdienne, Vitamine D, Hyperparathyroïdie primitive, Hyperparathyroïdie secondaire, Hypercalciurie


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 2

P. 134-141 - mai 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Problems with the PTH assays
  • Etienne Cavalier, Pierre Delanaye, Laurent Nyssen, Jean-Claude Souberbielle
| Article suivant Article suivant
  • Genetic evaluation in primary hyperparathyroidism: What investigation? For which patients?
  • L. Groussin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.