Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Should we use CT or MRI for detection and characterization of benign adrenal lesions? - 22/07/15

Doi : 10.1016/j.ando.2015.03.040 
Maja Hrabak-Paar a, , Viktorija Đido b, Ranka Štern-Padovan a
a Department of Diagnostic and Interventional Radiology, University Hospital Center Zagreb, University of Zagreb School of Medicine, Kišpatićeva 12, HR-10000 Zagreb, Croatia 
b University Hospital Center Zagreb, Kišpatićeva 12, HR-10000 Zagreb, Croatia 

Corresponding author. Department of Diagnostic and Interventional Radiology, University Hospital Center Zagreb, University of Zagreb School of Medicine, Kišpatićeva 12, HR-10000 Zagreb, Croatia.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objectives

Computed tomography (CT) and magnetic resonance imaging (MRI) are the main imaging modalities used for analysis of adrenal lesions. We compared the ability of CT and MRI to detect and characterize benign adrenal lesions.

Patients and methods

Unenhanced abdominal CT and MRI were performed in 16 patients (age range 39–77), and reviewed by a radiologist with 6years of experience in abdominal imaging. The presence, number, size and structure of each mass were analyzed and compared between the two modalities.

Results

There were 18 adrenal masses in 11 patients, four patients had adrenal hyperplasia (AH), whereas one patient had left-sided AH and right-sided adenoma. Ten masses were2cm in diameter, and were perfectly depicted using CT and all MRI techniques. There were nine masses with diameter<2cm detected by CT, three of them were missed using MRI. AH was detected in five patients using CT, but its mild form was missed in one patient using MRI. Four masses with attenuation values of>10Hounsfield units could not be characterized using unenhanced CT, but three of them were characterized using MRI.

Conclusion

CT has higher sensitivity for detection of small adrenal tumours and adrenal hyperplasia than MRI. MRI is an important tool in characterization of adrenal masses that could not be characterized using unenhanced CT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

La tomodensitométrie (TDM) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) sont les principaux modes d’imagerie utilisés pour l’analyse des lésions surrénales. Nous avons comparé la capacité de la TDM et de l’IRM respectivement pour détecter et caractériser les lésions bénignes des glandes surrénales.

Patients et méthodes

Une TDM sans injection et une IRM ont été réalisées chez 16 patients (tranche d’âge de 39 à 77), et examinées par un radiologue fort de 6années d’expérience en imagerie abdominale. La présence, le nombre, la taille et la structure de chaque masse ont été analysés et comparés selon les deux modes d’imagerie.

Résultats

Ont été retrouvées 18 masses surrénales chez 11 patients, quatre hyperplasies surrénales chez quatre patients, tandis qu’un patient avait du côté gauche une hyperplasie surrénales et du côté droit un adénome. Dix masses étaient2cm de diamètre, et ont été parfaitement décrites en utilisant la TDM et toutes les techniques IRM. Il y avait neuf masses de diamètre<2cm détectés par TDM, dont trois n’avaient pas été diagnostiquées à l’IRM. Les cinq hyperplasies surrénales ont été identifiées à la TDM, mais sa forme légère chez un patient a échappé à l’IRM. Quatre masses avec des valeurs d’atténuation des unités>10Hounsfield n’ont pu être caractérisées à la TDM sans injection, mais trois d’entre elle le furent à l’IRM.

Conclusion

La TDM a une sensibilité plus élevée pour la détection de petites tumeurs des glandes surrénales et l’hyperplasie surrénale que l’IRM. L’IRM est un outil important dans la caractérisation des masses surrénales qui ne peuvent pas être caractérisées en utilisant la TDM sans injection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Adrenal gland, Computed tomography, Magnetic resonance imaging

Mots clés : Glande surrénale, Tomodensitométrie, Imagerie par résonance magnétique


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 3

P. 272-280 - juillet 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Combination of hyperuricemia and metabolic syndrome is an independent and powerful predictor for left ventricular hypertrophy in rural Chinese
  • Shasha Yu, Xiaofan Guo, Hongmei Yang, Yingxian Sun
| Article suivant Article suivant
  • The efficacy of percutaneous AHI (arginine hydrochloride injection) for the treatment of recurrent thyroid cysts
  • Yanru Zhao, Xiaoyan Guan, Yanjun Liu, Shu Liu, Aamir Hussain, Bingyin Shi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.