Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les cancers de la thyroïde : de l’épidémiologie à la biologie moléculaire - 09/01/16

Doi : 10.1016/S0003-4266(16)30004-X 
F. Lalmi a, , J.-L. Sadoul b, V. Rohmer a
a Service d’endocrinologie et maladies métaboliques, CHU d’Angers, 4 rue Larrey 49100 Angers, France 
b Service d’endocrinologie, hôpital de l’Archet, BP 3079, 6202 Nice, France 

* Auteur correspondant Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’hypothèse d’un sur-diagnostic est de plus en plus admise par les experts comme principal facteur d’accroissement de l’incidence des cancers de la thyroïde (CT). La détection d’une multitude de micro-tumeurs, essentiellement de type papillaire, à un stade infraclinique, via des méthodes de dépistage sensibles plus largement utilisées, favorise cette hypothèse. Cependant, la prise en charge et le suivi intensifs de ces cancers n’a pas permis d’en réduire la mortalité. Longtemps incriminés dans cette évolution épidémiologique, les facteurs environnementaux et d’autres facteurs de risque, ne peuvent à eux seuls apporter une explication suffisante. Dans ce contexte, le recours à des outils plus performants s’impose, et la perspective la plus prometteuse est celle de la biologie moléculaire dont les applications en cancérologie thyroïdienne peuvent s’envisager au niveau diagnostique, thérapeutique, mais aussi pronostique. Le séquençage haut débit (NGS) a fait la preuve de ses performances diagnostiques au cours d’essais cliniques récents. Son intérêt en cas de cytologie indéterminée est démontré et devrait permettre de mieux cibler les indications opératoires. Ses applications pronostiques et thérapeutiques prometteuses restent à confirmer par davantage d’études. L’intégration du NGS dans la pratique courante devrait avoir un réel impact médico-économique et scientifique. En effet, l’accroissement exponentiel de nos connaissances sur les mécanismes moléculaires de la tumorigenèse thyroïdienne renforce le désir de reclasser ces cancers en sous-types moléculaires plutôt qu’histologiques dans la perspective d’une prise en charge plus spécifique car mieux ciblée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Experts increasingly recognize the hypothesis of “over-diagnosis” as the main factor of the raising incidence of thyroid cancers (TC). The detection of multiple microtumors, mainly of a papillary type, at a sub-clinical stage, with the use of sensitive detection methods supports this hypothesis. However, the intensive management and monitoring of these cancers failed to reduce mortality. Environmental and other risk factors cannot provide a sufficient explanation, as previously thought. In this context, the use of improved tools is needed, and the most promising perspective lies in molecular biology applied to thyroid cancer for diagnosis, evaluation of prognosis and treatment. The next generation sequencing (NGS) has demonstrated its diagnostic performances in recent clinical trials. Its interest in cases with indeterminate cytology is demonstrated and should help better targeting surgical indications. Its promising prognostic and therapeutic applications must be confirmed by additional studies. The integration of NGS in current practice should have a real medical, economic and scientific impact. Indeed, the exponential increase in our knowledge of molecular mechanisms of thyroid tumorigenesis strengthens the will to “reclassify” these cancers into molecular rather than histological subtypes, in order to offer patients more specific and targeted treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancers de la thyroïde, Épidémiologie, Séquençage haut débit

Keywords : Thyroid cancer, Epidemiology, Next generation sequencing (NGS)


Plan

Plan indisponible

© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 6S1

P. S19-S28 - octobre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Déficit hypophysaire post-traumatique : enjeux diagnostiques et thérapeutiques
  • A.-L. Lecoq, P. Chanson
| Article suivant Article suivant
  • Retentissement endocrinien chez l’adulte d’un cancer traité dans l’enfance
  • C. Leroy, C. Cortet-Rudelli, R. Desailloud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.