Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs thymiques - 31/03/16

[6-047-D-10]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(16)58066-9 
N. Girard a, b, , J.-M. Maury a, c, L. Chalabreysse a, d, B. Besse a, e,  Rythmic a
a Centre expert national pour la prise en charge des thymomes et carcinomes thymiques, Réseau tumeurs thymiques et cancer (RYTHMIC), Lyon, Villejuif, France 
b Service de pneumologie, Hôpital Louis-Pradel, Hospices civils de Lyon, 28, avenue Doyen-Lépine, 69677 Bron cedex, France 
c Service de chirurgie thoracique, transplantation pulmonaire et cardiopulmonaire, Hôpital Louis-Pradel, Hospices civils de Lyon, 28, avenue Doyen-Lépine, 69677 Bron cedex, France 
d Centre de pathologie-Est, Groupement hospitalier-Est, Hospices civils de Lyon, 59, boulevard Pinel, 69500 Bron, France 
e Département de médecine, Institut Gustave-Roussy, 114, rue Edouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 5

Résumé

Les tumeurs épithéliales thymiques sont des tumeurs rares, d'évolution et de pronostic variables. La classification histopathologique sépare deux principaux types tumoraux : les thymomes, qui reproduisent l'architecture du thymus normal, associant des cellules épithéliales thymiques tumorales et des lymphocytes non tumoraux, et les carcinomes thymiques. L'âge moyen au diagnostic est compris entre 50 et 60 ans. Aucun facteur étiologique, en particulier environnemental ou infectieux, n'a été identifié à ce jour. Des manifestations auto-immunes sont mises en évidence chez près d'un tiers des patients au diagnostic, la myasthénie étant la plus fréquente, avec l'érythroblastopénie et l'hypo-gamma-globulinémie. Le système de stadification le plus utilisé est celui de Masaoka, revu par Koga, mais un système tumeur, node, métastase (TNM) est actuellement en cours de développement. La première étape face à une lésion médiastinale suspecte de tumeur épithéliale thymique consiste en l'établissement du diagnostic différentiel avec les autres tumeurs du médiastin antérieur et les lésions thymiques non malignes. L'évaluation de la résécabilité représente ainsi la première étape du traitement d'une tumeur thymique ; en effet, la résection complète représente le facteur pronostique le plus constant et le plus significatif sur la survie sans progression et la survie globale des patients. Si la résection complète semble possible d'emblée, la chirurgie représente la première étape du traitement et est éventuellement complétée d'une radiothérapie postopératoire. En cas de tumeur thymique non résécable, une biopsie préthérapeutique doit être effectuée à visée diagnostique. La stratégie de traitement repose sur une chimiothérapie d'induction, suivie d'une résection chirurgicale ou d'une irradiation. Les patients restant non éligibles pour un traitement focal reçoivent une chimiothérapie exclusive. À la suite d'un appel d'offre de l'Institut national du cancer en 2010, un réseau de soins national de centres experts sur les thymomes et carcinomes thymiques a été mis en place en 2011 : le Réseau tumeurs thymiques et cancer (RYTHMIC). L'objectif du réseau est d'uniformiser la prise en charge des patients atteints de tumeur thymique, en particulier grâce à la rédaction du référentiel national et la mise en œuvre de réunions de concertation de recours.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Thymus, Cancer, Chirurgie, Radiothérapie, Chimiothérapie


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Pleurésies tumorales : diagnostic et principes de prise en charge
  • P. Girard, R. Caliandro, A. Seguin-Givelet, C. Daniel, T. Vieira, M. Grigoroiu, S. Beaucaire-Danel, E. Brian, N. Girard, D. Gossot, J.-B. Stern
| Article suivant Article suivant
  • Tumeurs neurogènes du médiastin
  • H. Etienne, V. Thomas de Montpreville, D. Fabre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.