Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Mycobactéries non tuberculeuses - 19/09/16

[6-019-A-34]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(16)72092-5 
C. Andréjak, MD, PhD
 Service de pneumologie et réanimation, CHU d'Amiens-Picardie, avenue René-Laennec, 80054 Amiens cedex 1, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les mycobactéries non tuberculeuses sont des bactéries ubiquitaires de l'environnement. Ce ne sont pas des pathogènes stricts de l'homme et seules quelques-unes peuvent être responsables de réelles infections. Les principaux facteurs de risque sont les pathologies respiratoires chroniques : bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), bronchectasies, mucoviscidose. La première étape lorsqu'on isole une mycobactérie sur un prélèvement respiratoire est de rechercher la présence des critères d'infection. Ces critères sont de trois types : clinique, radiologique et microbiologique. L'un des points fondamentaux est l'exclusion de tout diagnostic plus probable que l'infection à mycobactérie pour expliquer les symptômes du patient. Une fois le diagnostic établi, la question du traitement se pose. Toute infection à mycobactérie non tuberculeuse n'implique pas systématiquement un traitement. Seuls les patients les plus sévères sont traités. Le traitement repose classiquement sur l'association d'au moins trois antibiotiques. Il y a souvent une molécule clé par mycobactérie qu'on associe avec deux autres antibiotiques pour éviter l'émergence de résistance, comme par exemple les macrolides pour Mycobacterium avium complex ou la rifampicine pour Mycobacterium kansasii. La durée de traitement classique est de 12 mois après négativation des cultures. L'antibiogramme en dehors des infections à Mycobacterium abscessus n'est pas systématique, et généralement réalisé que pour certains antibiotiques en cas de traitement antérieur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Mycobactéries, Infections pulmonaires, Mycobacterium avium, Mycobacterium xenopi, Mycobacterium kansasii, Macrolides


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Tuberculose : infection et maladie
  • G. Huchon
| Article suivant Article suivant
  • Tuberculose à bacilles résistants
  • P. Fraisse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.