Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Insuffisance aortique sous faibles doses de cabergoline pour hyperprolactinémie non tumorale - 02/04/08

Doi : 10.1016/j.ando.2007.08.003 
I. Belleville a, , F. Chague b, J.-M. Petit a, B. Boujon c
a Service d'endocrinologie et maladies métaboliques, CHU de Dijon, hôpital du Bocage, boulevard Mal-de-Lattre-de-Tassigny, BP 77908, 21034 Dijon cedex, France 
b Service d'explorations fonctionnelles, CHU de Dijon, France 
c Service de cardiologie, CHU de Dijon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Used in its neurological indication, cabergoline is known to induce cardiac valve regurgitations, essentially mitral and aortic valvular diseases, by its action on the 5HT2b receptors. Until now, it was assumed that the dose and the duration of exposure were the major factors of appearance. We describe a case of aortic insufficiency which developed in a patient given low doses of cabergoline (0.5 mg weekly) for non-tumoral hyperprolactinemia. Because of previous use of appetite suppressants and of bromocriptine, the exclusive responsibility of cabergoline remained uncertain. The potential gravity of these valvular heart diseases emphasizes the importance of careful cardiologic examination before and during treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Utilisée dans son indication neurologique, la cabergoline est impliquée dans la physiopathologie de valvulopathies régurgitantes, essentiellement mitrales et aortiques, par son action sur les récepteurs 5HT2B. Jusqu'à présent, il était admis que la dose et la durée d'exposition étaient les éléments essentiels du risque d'apparition. Nous décrivons un cas d'insuffisance aortique apparue sous faibles doses de cabergoline (0,5 mg hebdomadaire), donnée pour hyperprolactinémie non tumorale. L'intrication à des prises antérieures d'anorexigènes et de bromocriptine fait discuter la responsabilité exclusive de la cabergoline. Toutefois, la gravité potentielle de ces valvulopathies doit faire discuter, sinon la prescription en première intention sans limitation de durée de la cabergoline, tout au moins la mise en place d'une surveillance cardiologique adaptée, avant et au cours du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cabergoline, Hyperprolactemia, Valvulopathy

Mots clés : Cabergoline, Hyperprolactinémie, Valvulopathie


Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 68 - N° 6

P. 464-466 - décembre 2007 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.