Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic de l’échinococcose alvéolaire - 03/07/14

Doi : 10.1016/S1773-035X(14)72578-X 
Solange Bresson-Hadni a, b, c, , Frédéric Grenouillet a, b, Adrien Chauchet a, d, Carine Richou a, e, Jenny Knapp a, b, Éric Delabrousse a, f, Sophie Adrian-Félix a, g, Oleg Blagosklonov a, h, Dominique-Angèle Vuitton a, b, Laurence Millon a, b
a CNR Echinococcose alvéolaire et Centre collaborateur OMS pour la prévention et le traitement des échinococcoses humaines Laboratoire de parasitologie mycologie Centre hospitalier régional et universitaire Jean-Minjoz de Besançon 
b UMR 6249 Chronoenvironnement Université de Franche-Comté – Besançon 
c Service de chirurgie viscérale Centre hospitalier régional et universitaire Jean-Minjoz de Besançon 1, bd Fleming 25030 Besançon cedex 
d Service d’hématologie Centre hospitalier régional et universitaire Jean-Minjoz de Besançon 1, bd Fleming 25030 Besançon cedex 
e Service d’hépatologie Centre hospitalier régional et universitaire Jean-Minjoz de Besançon 1, bd Fleming 25030 Besançon cedex 
f Service de radiologie viscérale Centre hospitalier régional et universitaire Jean-Minjoz de Besançon 1, bd Fleming 25030 Besançon cedex 
g Service d’anatomie pathologique Centre hospitalier régional et universitaire Jean-Minjoz de Besançon 1, bd Fleming 25030 Besançon cedex 
h Service de médecine nucléaire Centre hospitalier régional et universitaire Jean-Minjoz de Besançon 1, bd Fleming 25030 Besançon cedex 

*Correspondance

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’échinococcose alvéolaire est une cestodose larvaire due à Echinococcus multilocularis. Les carnivores (renards, chiens), hôtes définitifs, transmettent les œufs du parasite via leurs fèces contaminées. Les hôtes intermédiaires (rongeurs, accidentellement l’homme) ingèrent les œufs puis la larve parasitaire se développe dans le foie tel un cancer à marche lente. La lésion peut ensuite s’étendre par contiguïté et/ou s’accompagner de métastases. L’accroissement des populations de renards, leur urbanisation, et l’extension vers l’ouest de la zone d’endémie vulpine du parasite en France augmentent le risque de contamination humaine. Les patients infectés sont désormais fréquemment détectés à un stade précoce, asymptomatique. Des formes « opportunistes » chez les patients immunodéprimés sont apparues, leurs modalités de présentation inhabituelles sont source d’errance et de retard diagnostiques. Le diagnostic repose sur les données d’imagerie et est confirmé par la sérologie spécifique, l’anatomie pathologique des lésions, et/ou la PCR sur biopsies. La prise en charge des patients est multidisciplinaire. Elle repose sur l’administration d’albendazole : pour une durée de 2 ans post-chirurgie, si la résection totale des lésions est réalisable, ou administré a priori à vie si la chirurgie radicale est impossible. Une surveillance des taux plasmatiques d’albendazole sulfoxyde, et des effets secondaires (transaminases, numération sanguine), est nécessaire. Les résections chirurgicales incomplètes ou « palliatives » sont déconseillées, la prise en charge des complications biliaires ou vasculaires hépatiques par radiologie ou endoscopie interventionnelles est favorisée.

Chez les patients non opérés, l’évolution des images en tomodensitométrie par émission de positon (TEP-TDM) et de la sérologie spécifique aident à évaluer l’activité fonctionnelle parasitaire et, parfois, à arrêter le traitement en maintenant la surveillance du patient. La transplantation hépatique est réservée aux patients en impasse thérapeutique. Les avancées dans le diagnostic et le management thérapeutique des cas ont permis d’évoluer progressivement vers des traitements personnalisés et d’améliorer la survie et la qualité de vie des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Alveolar echinococcosis is a larval cestodosis due to Echinococcus multilocularis. Eggs of parasite are excreted in feces of definitive hosts (carnivores: foxes, dogs). These eggs are eaten by intermediate hosts (rodents, and accidentally humans) and parasite larva develops in the liver of intermediate hosts like a slow-growing cancer. Then it may grow progressively to neighboring tissues and organs, and be associated with metastases. An unprecedented increase in fox populations, fox urbanization and, in France, an extension of the endemic area with infected foxes towards western regions of the country led to an increased risk of contamination. E. multilocularis-infected patients are now more frequently diagnosed at an early asymptomatic stage. Recently, cases of “opportunistic” AE, in immune suppressed patients, have been more frequently diagnosed. Unusual modes of presentation of these infections led to a delayed diagnosis. Diagnosis of alveolar echinococcosis relies on imaging. It is confirmed by specific serology, pathological examination of the lesions, and/or PCR on biopsies. Care management of patients is multidisciplinary, based on administration of albendazole: during a 2-year period after surgery, if total resection of the lesions is possible, or potentially administered for life, if radical surgery is impossible. Partial resection (“palliative surgery”) should be avoided and complications should be alleviated by interventional radiology or endoscopy. Monitoring of albendazole treatment lies on hepatic tests and blood cell count (for adverse effects), and plasma levels of albendazole sulfoxide. In cases with long-term albendazole treatment, course of Positron-Emission-Tomography (PET-CT) images and of specific serology are of help to evaluate the functional activity of parasitic lesions and to withdraw the treatment in rare cases, under close patient's follow-up. Liver transplantation is only indicated in those patients with advanced cases and therapeutic cul-de-sac. Advances in diagnosis and care management of cases have allowed clinicians to design personalized treatments and to considerably improve survival and quality of life of patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Echinococcose alvéolaire, Echinococcus multilocularis, échographie abdominale, sérologie spécifique, PCR spécifique

Keywords : Alveolar echinococcosis, Echinococcus multilocularis, abdominal ultrasonography, specific serological tests, specific PCR


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2014 - N° 464P1

P. 77-87 - juillet 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic de la trichinellose
  • Patrice Bourée, Jean Dupouy-Camet
| Article suivant Article suivant
  • Anisakiose et allergie : une association morbide négligée ?
  • Philippe Eldin de Pécoulas, André Paugam, Patrice Bourée

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.