Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The clinical significance of somatostatin in pancreatic diseases - 05/09/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.06.004 
Mariola Śliwińska-Mossoń , Marta Veselý, Halina Milnerowicz
 Department of biomedical and environmental analysis, Wrocław Medical University, 211 Borowska, Poland 

Corresponding author. 50-556 Wroclaw, Poland.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

The aim of the study was to provide knowledge on somatostatin and its action on the body, particularly the pancreas – in physiological and pathological conditions. In order to get to know the properties of somatostatin, a hormone discovered over forty years ago, many studies that define its structure and the mechanisms by which it operates have been conducted. The properties of somatostatin receptors and the effect of somatostatin on the body – both a healthy one and in various disease stages – were determined. It was proven that the somatostatin had an inhibitive effect on the endo- and exocrine secretion of this organ, which allowed a hypothesis that it might play an important role in the pathophysiology of diabetes. In patients with severe acute pancreatitis, both somatostatin and octreotide appear to reduce the mortality rate significantly, without any effect on the incidence of complications. Nevertheless, somatostatin analogues may be the cause of acute pancreatitis. With regard to severe chronic pancreatitis, refractory to other forms of therapy, it was demonstrated that octreotide significantly alleviated pain in many patients. A similar risk of death, and generally a lower risk of complications were found in the group of somatostatin-treated patients with chronic pancreatitis when compared to those receiving placebo or untreated. The occurrence of hyperglycemia after the application of somatostatin analogues, and in particular after pasireotide, is disturbing. Somatostatin analogues have found application in the treatment of cancers. They may improve symptoms in patients with gastroenteropancreatic neuroendocrine tumors (NETs) and stabilize the tumor growth (PROMID study). However, the optimal hormone dose sizes and frequencies necessary to ensure a full therapeutic effect in selected diseases of the pancreas have not been completely determined.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’objectif de cette étude est de fournir des connaissances sur la somatostatine et son action sur le corps, en particulier le pancréas, dans des conditions physiologiques comme pathologiques. De nombreuses études, qui définissent la structure et les mécanismes par lesquels la somatostatine exerce son activité, ont été menées sur cette hormone, découverte il y a plus de quarante ans. Les propriétés des récepteurs de la somatostatine de même que l’effet de cette hormone sur le corps – à la fois en bonne santé et à différents stades de la maladie – ont été déterminées. Il a été prouvé que la somatostatine avait un effet inhibiteur sur la sécrétion endo- et exocrine du pancréas, permettant d’avancer l’hypothèse selon laquelle il pourrait jouer un rôle important dans la pathophysiologie du diabète. Chez les patients atteints de pancréatite aiguë sévère, la somatostatine aussi bien que l’octréotide semblent réduire le taux de mortalité de manière significative, sans aucun effet sur l’incidence des complications. Néanmoins, les analogues de la somatostatine peuvent être la cause de la pancréatite aiguë. En ce qui concerne la pancréatite chronique sévère, réfractaire à d’autres formes de thérapie, il a été démontré que l’octréotide atténuait de manière significative la douleur chez de nombreux patients. Un risque similaire de mortalité, et généralement un risque plus faible de complications, ont été retrouvés dans le groupe de patients atteints de pancréatite chronique et traités par stomatostatine comparés à ceux recevant le placebo ou non traités. L’apparition d’une hyperglycémie après application d’analogues de la somatostatine, en particulier le pasiréotide, est inquiétante. Les analogues de la somatostatine ont trouvé une application dans le traitement des cancers. Ils peuvent améliorer les symptômes chez les patients atteints de tumeurs neuroendocrines (TNE gastroentéropancréatiques) et stabiliser la croissance de la tumeur (étude PROMID). Cependant, les doses et fréquences optimales nécessaires pour assurer un plein effet thérapeutique dans certaines maladies du pancréas n’ont pas été complètement déterminées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Somatostatin, Acute pancreatitis, Chronic pancreatitis, Diabetes, Endocrine cancer

Mots clés : Somatostatine, Pancréatite aiguë, Pancréatite chronique, Diabète, Cancer du système endocrinien


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 4

P. 232-240 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • New-generation thyroglobulin assay: Performance and implications for follow-up of differentiated thyroid carcinoma
  • Christelle Roger, Karim Chikh, Véronique Raverot, Francine Claustrat, Françoise Borson-Chazot, Claire Bournaud-Salinas, Anne Charrié
| Article suivant Article suivant
  • Radioiodine therapy in benign thyroid disorders. Evaluation of French nuclear medicine practices
  • Delphine Bernard, Marie Dominique Desruet, Marianne Wolf, Julie Roux, Camille Boin, Roseline Mazet, Céline Gallazzini, Alex Calizzano, Jean-Philippe Vuillez, Benoît Allenet, Daniel Fagret

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.