Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Post-surgical management of non-functioning pituitary adenoma - 22/07/15

Doi : 10.1016/j.ando.2015.04.003 
Christine Cortet-Rudelli a, , Jean-François Bonneville b , Françoise Borson-Chazot c , Lorraine Clavier d , Bernard Coche Dequéant e , Rachel Desailloud f , Dominique Maiter g , Vincent Rohmer h , Jean Louis Sadoul i , Emmanuel Sonnet j , Patrick Toussaint k , Philippe Chanson l, m, n
a Service de diabétologie, d’endocrinologie et des maladies métaboliques, hôpital Huriez, CHU de Lille, 59037 Lille cedex, France 
b Service d’endocrinologie, CHU Sart Tilman, Liège, Belgium 
c Fédération d’endocrinologie, groupement hospitalier Est, hospices civils de Lyon, université Lyon 1, 69372 Lyon, France 
d Unité d’endocrinologie-diabétologie-médecine interne, CHU Henri-Mondor, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 94010 Créteil cedex, France 
e Service de radiothérapie, centre Oscar-Lambret, 59020 Lille cedex, France 
f Service d’endocrinologie-diabétologie-nutrition, hôpital Sud, CHU d’Amiens, 80054 Amiens cedex 1, France 
g Service d’endocrinologie et de nutrition, cliniques universitaires Saint-Luc, 1200 Bruxelles, Belgium 
h Service d’endocrinologie, CHU d’Angers, LUNAM University, 49000 Angers, France 
i Service d’endocrinologie, hôpital de l’Archet, CHU de Nice, 06200 Nice, France 
j Service d’endocrinologie-diabétologie, hôpital Cavale-Blanche, CHU de Brest, 29609 Brest cedex, France 
k Service de neurochirurgie, hôpital Sud, CHU d’Amiens, 80054 Amiens cedex 1, France 
l Service d’endocrinologie et des maladies de la reproduction, hôpital de Bicêtre, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 
m UMR S1185, faculté de médecine Paris-Sud, université Paris-Sud, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 
n INSERM U1185, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Corresponding author. Service de diabétologie, d’endocrinologie et des maladies métaboliques, hôpital Huriez, CHU de Lille, rue Polonowski, 59037 Lille cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Post-surgical surveillance of non-functioning pituitary adenoma (NFPA) is based on magnetic resonance imaging (MRI) at 3 or 6 months then 1 year. When there is no adenomatous residue, annual surveillance is recommended for 5 years and then at 7, 10 and 15 years. In case of residue or doubtful MRI, prolonged annual surveillance monitors any progression. Reintervention is indicated if complete residue resection is feasible, or for symptomatic optic pathway compression, to create a safety margin between the tumor and the optic pathways ahead of complementary radiation therapy (RT), or in case of post-RT progression. In case of residue, unless the tumor displays elevated growth potential, it is usually recommended to postpone RT until progression is manifest, as efficacy is comparable whether treatment is immediate or postponed. The efficacy of the various RT techniques in terms of tumor volume control is likewise comparable. RT-induced hypopituitarism is frequent, whatever the technique. The choice thus depends basically on residue characteristics: size, delineation, and proximity to neighboring radiation-sensitive structures. Reduced rates of vascular complications and secondary brain tumor can be hoped for with one-dose or hypofractionated stereotactic RT, but there has been insufficient follow-up to provide evidence. Somatostatin analogs and dopaminergic agonists have yet to demonstrate sufficient efficacy. Temozolomide is an option in aggressive NFPA resistant to surgery and RT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Après chirurgie, la surveillance des adénomes hypophysaires non fonctionnels (AHNF) repose sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM) réalisée 3, voire 6 mois, puis un an après l’intervention chirurgicale. En l’absence de reliquat adénomateux, une surveillance annuelle est recommandée pendant 5ans, puis 7, 10 et 15ans après la chirurgie. En cas de reliquat ou d’image douteuse, une surveillance annuelle prolongée précisera l’évolutivité éventuelle de la lésion. Une seconde intervention chirurgicale est justifiée en cas de possibilité d’exérèse complète d’un reliquat, de compression symptomatique des voies optiques, afin de garder une distance de sécurité entre la tumeur et les voies optiques avant irradiation complémentaire ou en cas de progression tumorale après radiothérapie. En présence d’un reliquat, il est le plus souvent justifié (sauf si la tumeur manifeste un potentiel de croissance élevé) de différer la radiothérapie au moment où ce reliquat évolue, son efficacité étant comparable que le traitement soit réalisé d’emblée ou différé. L’efficacité des différentes techniques de radiothérapie sur le contrôle du volume tumoral est comparable. L’hypopituitarisme radio-induit est fréquent, quelle que soit la technique utilisée. Le choix dépendra donc essentiellement des caractéristiques du reliquat (taille, limites, proximité des structures radio-sensibles avoisinantes). Avec les radiothérapies stéréotaxiques en dose unique ou hypo-fractionnées, on espère une fréquence moindre des complications vasculaires et des rares tumeurs cérébrales secondaires ; mais le recul reste insuffisant. Les analogues de la somatostatine et les agonistes dopaminergiques n’ont pas fait la preuve jusqu’alors d’une efficacité suffisante. Le témozolamide peut être discuté chez les patients présentant des AHNF agressifs après chirurgie et radiothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Non-functioning pituitary adenoma, Gonadotroph adenoma, Silent pituitary adenoma, Non-secreting pituitary adenoma, Pituitary surgery, Radiation therapy

Mots clés : Adénomes hypophysaires non fonctionnels, Adénomes gonadotropes, Adénomes hypophysaires silencieux, Adénomes hypophysaires non sécrétants, Chirurgie hypophysaire, Radiothérapie


Plan


 Consensus of the French Endocrine Society: non-functioning pituitary adenoma.


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 76 - N° 3

P. 228-238 - juillet 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Non-functioning pituitary adenoma: When and how to operate? What pathologic criteria for typing?
  • Frederic Castinetti, Henry Dufour, Stephane Gaillard, Emmanuel Jouanneau, Alexandre Vasiljevic, Chiara Villa, Jacqueline Trouillas
| Article suivant Article suivant
  • Management of clinically non-functioning pituitary adenoma
  • Philippe Chanson, Gerald Raverot, Frédéric Castinetti, Christine Cortet-Rudelli, Françoise Galland, Sylvie Salenave, French Endocrinology Society non-functioning pituitary adenoma work-group 2

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.